Video time
10:10 min

Loop : l’objectif zéro déchet

Par : Lora Radivojević
12 mai 2021
Temps de visionnage10:10 min

La lutte contre le gaspillage n’est pas facile à mener. Entre le suremballage et l’incitation à la consommation, réduire nos déchets devient difficile. Pourtant, des solutions existent et chacun peut agir à son niveau. Blandine Surry, Directrice générale Europe de Loop, présente sur la scène du Sustainable Leaders Forum, partage les solutions qu’apporte le principe de Loop. 

Les fondements et le modèle de Loop

Le recyclage ne suffit pas pour venir à bout de la crise des déchets, car seulement 9% du plastique est recyclé au niveau mondial chaque année. C’est pourquoi le géant mondial du recyclage TerraCycle a lancé Loop - une plateforme globale de réemploi qui travaille à la fois avec les marques dans le développement des emballages réutilisables et durables ainsi qu’avec les distributeurs qui les rendent disponibles aux Français.

Un partenariat avec Carrefour

En décembre 2020, avec le soutien de la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, Loop a lancé un de ses premiers espaces chez Carrefour afin de permettre aux consommateurs d’acheter leurs produits en mode 0 déchet (du Coca en bouteille en verre, des yaourts Danone en pot en verre...).

Le modèle repose sur le principe de la consigne, ce qui permet de développer le réflexe Loop chez les consommateurs : le consommateur fait ses courses de façon classique. Il n’y a pas de changement par rapport à l’achat des produits en emballage à usage unique. La seule différence c'est un montant consigne qui s’ajoute sur son ticket de caisse. Ce montant consigne est remboursé au consommateur une fois les produits rapportés dans un espace de collecte. Grâce à ce système qui encourage les consommateurs à rapporter leurs produits, seulement 60 jours après le lancement du partenariat le taux de retour est déjà de 80%.

Un partenariat avec Burger King

La loi anti-gaspillage (AGEC) demande que la restauration rapide puisse proposer des emballages réutilisables. C’est pourquoi Burger King a développé ses propres emballages pour proposer aux consommateurs l'alternative d'emballage réutilisable. Le pilote sera lancé en fin d’année dans une dizaine de restaurants parisiens. On va pouvoir réclamer son déjeuner dans des emballages réutilisables et ensuite aller les déposer dans un espace de collecte.

D'autres partenariats de ce type devraient prochainement voir le jour. C'est notamment le cas avec McDonald's (en Europe) mais également avec Metro. Le premier fournisseur B2B de restaurateurs indépendants s'est lancé pour fournir aux restaurateurs indépendants un grand nombre de produits en emballage réutilisable et ainsi réduire significativement le déchet. 

Loop propose 2 points importants d’accompagnement des consommateurs pour qu’ils puissent adopter les nouvelles pratiques 0 déchet plus facilement :

  • Des équipes engagées seront présentes dans les magasins dans la phase initiale du projet pour expliquer le modèle de fonctionnement aux consommateurs et pour encourager ces derniers à télécharger l'application Loop consignes afin de pouvoir retourner les contenants.
     
  • La communication des marques partenaires mais aussi celle des magasins qui encouragent tous leurs clients locaux à venir découvrir le système de consignes. Les retours des directeurs des magasins montrent que c'est un vrai levier de fidélisation des clients.

Un partenariat avec ULTA

Loop a aussi lancé un partenariat avec ULTA, un grand acteur de l'industrie de la beauté aux États-Unis et l’équivalent de Sephora en Europe. L’objectif de cette collaboration est de développer des produits cosmétiques en emballage réutilisable. Un partenariat avec Kroger et Walgreens, deux grands distributeurs américains, sera aussi lancé plus tard cette année.

C’est une transformation qui demande beaucoup d'énergie et qui nécessite néanmoins l'ensemble des parties prenantes. Encore une fois, notre rôle c'est de vous accompagner, vous industriels, dans la transition du jetable vers le réutilisable et vous distributeurs pour pouvoir proposer aux consommateurs qui sont demandeurs, ces systèmes d'emballage réemployables et consignés. Notre objectif, c'est de pouvoir maximiser notre écosystème et de permettre de boucler la boucle et d'être ce modèle 100 % circulaire.

- Blandine Surry, Directrice Générale Europe (Loop)


Retrouvez dès à présent l’ensemble des interventions du Sustainable Leaders Forum !

CTA Replay Sustainable Leaders Forum