Video time
10:40 min

Ministère du Travail : recréer le lien entre jeunes et entreprises

Par : Maxime Tricoire
12 mai 2021
Temps de visionnage10:40 min

Si l’aspect écologique reste un pilier de la transition durable, l’inclusion des plus jeunes au marché du travail s’avère également indispensable. Un challenge d’autant plus important que ces derniers ont fortement été impactés par la crise de la COVID-19. Pour discuter des engagements du gouvernement en la matière, le Sustainable Leaders Forum recevait sur sa scène Thibault Guiluy, Haut-commissaire à l’emploi et à l’engagement des entreprises (Ministère du Travail).

Chaque année, près de 800 000 jeunes arrivent sur le marché du travail. Pourtant, la crise économique induite par la pandémie de la COVID-19 complexifie grandement la recherche de travail. Pour lutter contre cela, le gouvernement a lancé “Un jeune, une solution”, une plateforme gouvernementale qui fédère plusieurs milliers d’entreprises dans le but de proposer différents contrats aux jeunes. “C’est une solution concrète, qui vient en complément de l’investissement à hauteur de 9 milliards d’euros prévu par le gouvernement. […] Les contrats proposés concernent notamment les secteurs du digital et de la transition écologique, mais également des métiers plus traditionnels comme boulanger ou boucher. Cela permet aux entreprises et aux jeunes de s’engager”, explique Thibault Guiluy. À ce jour, près de 5500 entreprises ont rejoint le programme.

Le programme est né d’une volonté du gouvernement de ne laisser aucun jeune sur le bord de la route. […] Ce n’est pas tant un plan gouvernemental qu’un plan de mobilisation national ! […] Les entreprises savent que pour relever les défis du futur, elles ont besoin de nouveaux regards, de nouvelles énergies et de nouvelles compétences. En rejoignant le programme, elles sont à la recherche de solution concrète et de simplicité.

- Thibault Guiluy, Haut-commissaire à l’emploi et à l’engagement des entreprises (Ministère du Travail)

Le Haut-commissaire évoque également un autre projet du gouvernement : “1 jeune, 1 mentor”. L’idée part d’un constat simple : chaque jeune n’a pas nécessairement l’opportunité de se saisir d’un emploi ni de réseau à mobiliser. “Le but du programme est donc de créer une relation entre un jeune qui se cherche professionnellement parlant et un collaborateur qui est prêt à accompagner ce jeune dans sa réussite. Ce mentorat peut faire partie d’un programme de mécénat de compétence mis en place par les entreprises. C’est un excellent moyen pour les entreprises de valoriser les compétences de ses salariés et de travailler l’activité de son entreprise. […] Cela apporte au moins autant au jeune qu’à l’entreprise”, précise Thibault Guiluy.

Le Ministère du Travail a également lancé en 2018 la communauté “Les entreprises s’engagent !” qui a pour but de faire tendre les organisations vers plus d’inclusivité et de durabilité. “Cela part d’un constat simple : aujourd'hui, l'État comme les entreprises ne peuvent réussir seuls à relever les grands défis qui nous font face”, indique Thibault Guiluy. Un travail de coalition est donc mené pour lancer un grand programme sur des sujets aussi vastes que l’embauche de travailleur handicapé ou les achats inclusifs.

Toute entreprise peut rejoindre la communauté à partir du moment où elle accepte de respecter la charte des valeurs de cette dernière et où elle s’engage à jouer un rôle dans les questions liées à l’inclusivité. “Il y avait déjà des lois et des obligations sur le sujet. Le but de notre programme est de créer le mouvement qui poussera les entreprises à être plus inclusives et sociales. […] La capacité à répondre aux enjeux de demain, d’innover et d’assurer la pérennité des entreprises passe par la capacité de tous à accepter la fragilité, la mixité et la diversité dans l’entreprise, et de transformer ces éléments en une force pour l’organisation”, conclut Thibault Guiluy.


Retrouvez dès à présent l’ensemble des interventions du Sustainable Leaders Forum !

CTA Replay Sustainable Leaders Forum