Video time
23:44 min

L’entreprise, pilier de la transition écologique

Par : Maxime Tricoire
12 mai 2021
Temps de visionnage23:44 min

La lutte contre le réchauffement climatique est aujourd’hui un challenge global qui s’adresse à l’ensemble des parties prenantes de nos sociétés, dont les entreprises. En ouverture du Sustainable Leaders Forum Vincent Ducrey, CEO du HUB Institute et Cyrielle Hariel, journaliste de l’émission "Objectif Raison d’Être", sont revenus sur les grands challenges qui attendent les entreprises en matière de développement économique, écologique et social.

Comme le rappel Vincent Ducrey, la crise environnementale a aujourd’hui un impact concret sur les sociétés humaines : 1,1 milliard de personnes sont en situation de stress hydrique, 50 millions de personnes par an seront déplacées d’ici 2100 à cause des inondations, la pollution de l’air est aujourd’hui responsable de 7 millions de morts prématurés par an, les catastrophes naturelles impactent 160 millions de citoyens par an et provoquent 90 000 décès chaque année.

Pour les deux experts, les entreprises n’ont donc plus d’autres choix que de se transformer. Elles y sont notamment encouragées par 4 parties prenantes :

  • Les consommateurs : 76% d’entre eux sont prêts à changer leurs habitudes de consommation pour réduire leur impact sur l’environnement. Preuve en est, les produits durables ont connu une croissance 5,6 fois supérieure aux produits traditionnels.
  • Les investisseurs : 78% des investisseurs mondiaux déclarent accorder plus d’importance au caractère durable de l’entreprise qu’il y a 5 ans.
  • Les employés : 75% des 18-34 ans américains disent souhaiter que leurs employeurs prennent des engagements pour le climat. Dans les entreprises les plus performantes en termes de politique RSE, la productivité des employés est ainsi supérieure de 16%
  • Les législateurs : avec de nombreux accords internationaux pour limiter le réchauffement climatique, mais également l’interdiction de processus polluants comme l’interdiction ou la taxation de plastiques à usage unique.
 Si nous continuons au rythme actuel, c’est-à-dire en émettant près de 50 gigatonnes de CO2 par an, l’objectif de limiter le réchauffement climatique à seulement +2° sera largement dépassé d’ici 10 à 20 ans.

- Vincent Ducrey, CEO (HUB Institute)

Dans sa matrice de la transition écologique, le HUB Institute liste les 8 chantiers sur lesquels les entreprises doivent investir pour améliorer leur impact durable et solidaire :

Matrice transition durable HUB Institute
  • RH : avec l’émergence de Sustainable Leaders qui vont permettre d’associer valeurs, missions et raison d’être. Tout cela se traduit également par plus d’inclusivité et d’équité dans les pratiques RH de l’entreprise.
     
  • Sourcing : avec 8 grands sujets autour de l’approvisionnement durable (matériaux, transparence, relation fournisseur, pratique d’achat, impact carbone, économie circulaire, packaging et transition durable). De nombreuses entreprises ont déjà entamé cette transition au niveau du sourcing produit. C’est par exemple le cas de Allbirds, qui a une vision écologique sur l’ensemble de sa chaîne de valeur, ou encore d’Adidas, qui a lancé la première paire de sneakers réalisée à base de racines de champignons.
     
  • Production & énergie : avec des acteurs industriels qui s’investissent de plus en plus dans le recyclage et la réutilisation. De manière générale, on remarque que les émissions de gaz à effet de serre ont largement baissé durant la période de COVID-19. "À nous de mettre les bouchés doubles pour confirmer cette tendance", indique Cyrielle Hariel.
     
  • Logistique et transports : avec notamment beaucoup de sujets autour de la logistique, comme le HUB Institute pouvait l’observer lors du Sustainable Mobility Forum.
     
  • Communication & marketing : avec de nombreuses entreprises ayant des pratiques de greenwashing/ écoblanchissement. "Seulement 58% des allégations environnementales faites sur le web par les entreprises sont étayées par des preuves", explique Vinent Ducrey. L’Union européenne et la France se sont fortement engagées sur ce sujet.
     
  • Le modèle de vente & d’après-vente : avec une émergence des business models reposant sur l’économie circulaire. Cyrielle Hariel cite en exemple Back Market, qui a récemment décidé pour la première fois de mettre en avant un produit neuf : le FairPhone, plus facile à réparer que les smartphones traditionnels.
     
  • Les outils de mesures & labels : avec des certifications de plus en plus nombreuses, complexifiant parfois le choix des entreprises.
     
  • L’inclusion des parties prenantes : qui, comme le rappellent Vincent Ducrey et Cyrielle Hariel, sont de plus en plus nombreuses. "C’est d’autant plus important que l’on remarque que l’adoption d’une raison d’être fédère les employés, réduit le turn-over et rend attractif l’entreprise vis-à-vis des plus jeunes", explique la journaliste.

Pour conclure, Vincent Ducrey et Cyrielle Hariel présentent les prochains événements du HUB Institute en matière de durabilité : le Sustainable Energies Forum, le Sustainable Cities Forum et le Sustainable Paris Forum.


Retrouvez dès à présent l’ensemble des interventions du Sustainable Leaders Forum !

CTA Replay Sustainable Leaders Forum