Image
Telecom-Huawei-tribune-WeiliangSHI

Des télécoms plus durables au service de tous

Par : SHI Weiliang
30 avril 2021
Temps de lecture : 4 min
Chapo

L’industrie des télécoms s’est clairement engagée sur le chemin de l’efficacité énergétique et de la réduction des émissions de CO2. Mais les innovations qu’elle porte profitent aujourd’hui à la transition écologique de l’ensemble des secteurs d’activité. Et la migration en cours vers la 5G s’inscrit dans cette voie vertueuse. 

Body

Dans le monde en pleine mutation que nous connaissons, l’inflexion de la consommation énergétique et des émissions de CO2 est devenue une nécessité. La plupart des gouvernements et des institutions internationales s’évertuent d’ailleurs à encourager les pratiques et les comportements permettant de préparer pour nos enfants un monde plus vert. L’industrie des télécoms a un rôle central à jouer dans cette transition que l’ensemble des citoyens du monde appellent aujourd’hui de leurs vœux. 

Depuis plusieurs années maintenant, les équipementiers et les constructeurs télécoms tentent d’apporter une contribution soutenue au développement durable grâce à des actions concrètes, notamment en rendant leurs produits plus durables, en utilisant des matériaux plus écologiques, en incitant leurs partenaires à construire une chaîne d'approvisionnement plus verte, en améliorant les dispositifs de recyclage, ou encore en augmentant l'utilisation des énergies renouvelables. Ainsi, Huawei a déployé son dispositif de solutions photovoltaïques intelligentes Smart PV dans plus de 60 pays, afin de jouer un rôle dans le stockage et la gestion de l’énergie électrique d’origine solaire. Cela a déjà permis d’éviter l’émission de 148 millions de tonnes de CO2 (ce qui équivaut à la plantation de plus de 200 millions d'arbres !). 

L’innovation est au cœur de toutes ces démarches. De la conception des réseaux à celle des terminaux, elle est présente partout. Chez Huawei, la consommation électrique des stations de base a été considérablement réduite ces dernières années. En matière de transport optique, les derniers équipements de réseaux sont eux aussi beaucoup plus efficaces, notamment grâce à la miniaturisation de l’impression des fibres optiques. Les datacenters consomment jusqu’à 60 % de moins qu’auparavant avec le recours à l’IA. Les smartphones sont également moins énergivores grâce à des puces et des batteries plus performantes et des parcours d’usage optimisés. De leur côté, les nouvelles antennes 5G AAU (Active Antenna Unit) de Huawei ont un taux « 3R » (Réduction, Réutilisation et Recyclage) qui atteint les 93,5 %.

La migration vers la 5G constitue la prochaine étape importante. Une station de base 5G consomme 25 fois moins d’électricité qu’une station 4G pour transmettre un volume de 100 Go de données (0,03 KWh contre 0,74 KWh). Certes, la bande passante plus large, la latence très faible et les connexions massives génèrent un surcroît de consommation. Mais ce dernier est largement compensé par les avancées technologiques réalisées sur les réseaux. Et la 5G va aussi, et surtout, permettre à d’autres secteurs d’activité de réduire leur consommation énergétique et leur empreinte carbone. Par exemple en améliorant les systèmes de gestion intelligents grâce à l'augmentation des débits, la surveillance basée sur l'IoT et l'analyse permise par l'IA, ou encore en facilitant le travail à distance. 

Ainsi, les télécoms ont un vrai rôle à jouer pour l’ensemble des autres industries. Bien sûr, le secteur des TIC va continuer à réduire sa propre empreinte carbone, démontrant au passage que la capacité d’innovation influe directement sur la diminution des émissions de carbone (la part des TIC dans les émissions globales de CO2 au niveau mondial devrait passer de 2,3 % en 2020 à 1,97 % en 2030). Mais sa contribution dans les réductions des émissions des autres secteurs sera encore bien supérieure. Selon le rapport SMARTer 2030 produit par GeSI (Global Enabling Sustainability Initiative), ce sont près de 12 Gt de CO2 qui pourraient être économisées en 2030 grâce aux solutions TIC, soit 10 fois plus que les émissions produites par l’industrie TIC elle-même.

La santé, l’énergie, les transports et les industries manufacturières figurent au premier rang des secteurs qui bénéficient de l’apport de technologies comme la 5G, le cloud, l'IA et l'IoT. Les exemples d’usages sont très nombreux. Dans le secteur de la santé, les consultations à distance peuvent réduire les émissions de carbone liées aux déplacements médicaux. Dans le secteur de l'énergie, les inspections des conduites de gaz peuvent être réalisées par des drones 5G, assurant une plus grande efficacité et un moindre coût. Un déploiement de ce type a déjà eu lieu à Shanghai et a débouché sur une réduction proche de 40 % des émissions de gaz à effet de serre. Le développement des transports intelligents a lui aussi un impact positif sur l’efficacité énergétique des villes, surtout dans le cadre de projets smart city.

Aujourd’hui, le rayon d’action des grands acteurs du secteur des télécoms dépasse donc largement le périmètre de leur marché initial. Les innovations qu’ils portent sont profitables à tous les secteurs d’activité et constituent des outils précieux pour adresser les enjeux du 21ème siècle. Incontestablement, des télécoms plus durables favorisent un monde plus vert.

Profile picture for user Weiliang SHI
SHI
Weiliang
Président Huawei France