Video time
07:57 min

Ajaccio & Mobileye : l’IA au service du territoire

Par : Keltoum Lehbab
1 avril 2021
Temps de visionnage07:57 min

Avec 70 000 habitants, Ajaccio est une ville pleine de challenges. L’objectif : avoir un référentiel précis et des données qui puissent se mettre à jour sans avoir à dépenser des coûts trop onéreux. Présents sur la scène du Sustainable Mobility Forum, Pascal Peraldi, Responsable du service SIG d’Ajaccio, accompagné de Raphael Layani, Regional Manager chez Mobileye, évoquent les enjeux de l’intelligence artificielle au service du territoire avec l'exemple d’Ajaccio.

  • "On est parti sur un test de 3 mois basé sur les équipements de 35 véhicules de différentes directions : la voirie, police municipale, camions des déchets", explique Pascal Peraldi. Grâce à ce travail en collaboration avec Mobileye, la ville d’Ajaccio a collecté des données pendant 3 mois. Ils ont testé des familles de jeux de données afin d'étudier les possibilités d’action au niveau du traitement technique et son utilisation via les services métier. L’enjeu principal est de pouvoir répondre aux besoins opérationnels du quotidien. 
     
  • Depuis 20 ans, Mobileye réalise des systèmes d’aide à la conduite installés dans des véhicules. Ce système de prévention analyse en permanence les distances entre le véhicule et les autres usagers de la route dans le but d’éviter tout accident. "Aujourd’hui on utilise cette même technologie pour mieux comprendre l’infrastructure urbaine, de voirie, de cartographie et comprendre l’état des infrastructures d’un territoire", poursuit Raphael Layani. Mobileye a installé ce système dans les 30 à 35 véhicules de la ville d’Ajaccio. À mesure qu’ils circulent, les véhicules vont collecter de la data. Cette donnée va être envoyée dans le cloud pour être abrégée, anonyme et utilisée par les services de Pascal Peraldi dans un système d’information géographique. 
     
  • Pour exposer un cas d’usage, la ville d'Ajaccio est partie sur l’utilisation des informations liées aux angles des candélabres. Cela permet de savoir si le lampadaire est penché, et s’il représente un danger. Illustrées par des points rouges sur une carte, les informations générées par la donnée indiquent les endroits où des candélabres ont un angle inférieur à 70 degrés. Toutes les informations présentes sur la carte sont issues de Mobileye. "Derrière, l’idée est d’exploiter cette donnée afin d’avoir des zones de contrôle en association avec les équipes terrain pour agir rapidement et avoir une visibilité dans le temps », indique Pascal Peraldi. 
     
  • On est sur une vision de transition durable avec une collecte de données durable. Des véhicules effectuent leur tournée quotidienne (collecte de déchets, patrouille de police...) sans se soucier de la collecte de données et celle-ci est faite de façon transparente via des capteurs et de façon continue. Grâce à ce processus, la société intègre la notion de développement durable.
Le projet avec la ville d’Ajaccio, nous allons le renforcer et le dupliquer dans un certain nombre de métropoles déjà identifiées. Ce sont des projets pas extrêmement compliqués à mettre en œuvre. Ils répondent à des besoins et des cas d’usage vraiment très concrets. 

- Raphael Layani, Regional Manager (Mobileye)


Retrouvez dès à présents l’ensemble des interventions du Sustainable Mobility Forum !