Video time
12:43 min

Ville de Caen : vers une mobilité active, collective et à la demande

Par : Chloé Vasseur
1 avril 2021
Temps de visionnage12:43 min

De nombreuses villes prennent en main leur système de mobilité à coup d'initiatives, de politiques publiques et de plans de transition énergétique pour tendre, dans un futur proche, vers un mode de fonctionnement durable et adapté. C’est le cas notamment de la ville de Caen qui a placé l'énergie et la mobilité active et collective au cœur de son projet. Nicolas Joyau, Maire adjoint à l’urbanisme, l’habitat et au renouvellement urbain de Caen était présent lors du Sustainable Mobility Forum pour parler de l’engagement de sa ville.

  • Plusieurs politiques publiques sont mises en place à Caen dans le cadre du plan de transition énergétique : 
    • Transition entre la voiture individuelle et les modes de mobilité alternatifs (bus, vélo, piéton). 
    • Le renouvellement, d’ici 8 ans, des 200 bus pour passer du diesel au biogaz. Un projet sujet à un investissement de près de 8 millions d’euros. L’objectif : décarboner la flotte de bus et baisser de 75% les émissions de gaz à effet de serre produites par ces bus. 
    • Intégrer d’autres formes d'énergies au travers d'ombrières photovoltaïques autour des dépôts-bus. 
       
  • Caen a également plusieurs volets pour passer d’un mode de mobilité individuel à des modes de mobilité plus collectifs :
    • Un volet infrastructure, qui va amener la communauté urbaine à investir 18 millions d’euros pour développer ce qu’ils appellent le schéma cyclable communautaire. Cette mesure passant d’abord par l’acquisition des vélos, Caen met en place une politique d’aide à l’acquisition des vélos, qu’il s’agisse de vélos électriques, vélos cargos, ou de vélos pour personne à mobilité réduite.
    • Un volet stationnement, sur le domaine public mais aussi dans les copropriétés privées.
    • Un volet service : un tissu associatif très riche propose des ateliers de réparations, et des vélo-écoles. 
On doit être dans un système qui propose à la fois de l'infrastructure, une offre et une communication adaptée qui va inciter au changement de comportement.

 - Nicolas Joyau, Maire adjoint à l’urbanisme, l’habitat et au renouvellement urbain (Ville de Caen)

  • Pour Nicolas Joyau, le modèle urbain de demain doit être construit indépendamment de la voiture. Mais il est, dans un second temps, nécessaire d’offrir des alternatives qui sont autant, voire plus compétitives, que le mode actuel. "Tout est une question de transition, d'aménagement qui permette de rendre le bus, le vélo ou la marche à pied aussi compétitive que la voiture", précise le maire adjoint.
     
  • Les 4 km de pistes cyclables temporaires misent en place par la ville de Caen ont "vraiment trouvé leur public en termes de mobilité du quotidien", affirme Nicolas Joyau. Il explique que leurs fréquentations sont arrivées à des potentiels d’utilisation non négligeable. "Ce sont des liens inter quartiers indispensables". Nicolas Joyau confirme que ces pistes cyclables, mises en place en sortie de confinement, vont se pérenniser.
     
  • "L’ensemble des territoires doivent être desservis", selon Nicolas Joyau. Caen a donc mis en place des systèmes de transport à la demande sur des territoires périurbains avec des déclenchements à l’appel. Un travail est mis en place avec les taxis sur le territoire. Un travail est également fait sur un zonage du territoire pour cartographier cette solution de transport à la demande.

Retrouvez dès à présents l’ensemble des interventions du Sustainable Mobility Forum !