Video time
11:33 min

Commission Européenne : les challenges de la mobilité durable à l’échelle européenne

Par : Chloé Vasseur
1 avril 2021
Temps de visionnage11:33 min

L’Europe s’est engagée à réduire de 55 % les émissions d’ici 2030. Dans cet objectif universel européen, la mobilité joue un rôle central. Les grands changements en termes de mobilité se jouent et s’observent particulièrement en zone urbaine. C’est là que les acteurs de la ville et des régions entrent en jeu. Essor de la mobilité douce, contrats européens de ville neutre en carbone… Autant d’ambitions pour l’Europe que nous partage Matthew Baldwin, DG MOVE, Deputy Director Mobility & Transport à la Commission Européenne sur la scène du Sustainable Mobility Forum. 

  • Au niveau mondial, la Chine fait des efforts, les États-Unis, depuis l’élection de Joe Biden, semble revenir sur la bonne voie et les États membres de l’Union Européenne sont sur une dynamique d’adhésion à ce projet commun qu’est l’adoption d’un mode de vie, de consommation et production plus durable. La mobilité s’impose comme étant un des secteurs ciblés par les premières transformations vers une société et une économie plus écoresponsable. Mobilité douce, infrastructures et politiques vertes sont le credo de la nouvelle Europe.
     
  • D’un point de vue économique, Matthew Baldwin explique qu'un usager de la mobilité standard coûte 1 000 milliards d’euros à l’Europe. 40% de ce chiffre représente le coût environnemental, 30% de la congestion des axes routiers et les 30% restants des accidents de la route. Force est de constater que notre dépendance aux moyens de locomotions standard coûte cher à l’Europe, d’un point de vue environnemental, mais aussi d’un point de vue économique. 
Nous devons offrir de nouvelles alternatives à nos citoyens. Il est essentiel de se tourner davantage vers les villes et leurs ressources. C'est dans les villes que se trouvent l'énergie et l'ambition politiques, et que la neutralité climatique est la plus facile à atteindre (gestion des déchets, mobilité...)

- Matthew Baldwin, DG MOVE, Deputy Director Mobility & Transport (Commission Européenne)

  • La mission de l’Europe est d’arriver à 100 villes neutres en carbone d’ici 2030. Ce projet, managé par Matthew Baldwin, a pour objectif d’accompagner les villes et les régions dans leur transition en leur offrant un plan à échelle européenne en proposant des politiques vertes et un budget d’investissements à travers des "contrats de villes neutres". Matthew Baldwin insiste, le projet n’a pas pour objectif de remplacer les initiatives déjà existantes mais bien de développer leur attractivité pour les villes.  Le coût d’un tel projet est estimé à 100 milliards d'euros pour 100 villes avec une démographie moyenne de 100 000 habitants. A l’avenir, quand ces projets seront exportés à des villes plus dense, comme Paris, les chiffres s’envoleront. C’est pour cela qu’il est aussi important de développer des secteurs comme la mobilité douce, moins coûteuse, le temps de mettre en place ces plans de grande envergure.
     
  • Pour conclure, Matthew Baldwin rappelle que “l’innovation en elle-même ne résout pas tout […] Nous avons la technologie entre nos mains, mais il s'agit de la déployer. Dans les domaines de l’électrification et des véhicules autonomes par exemple, un enjeu de safety, de rapidité de mise en place et de durabilité se pose. Néanmoins, beaucoup d'investissements sont et continuent d’être fait.

Retrouvez dès à présents l’ensemble des interventions du Sustainable Mobility Forum !