Video time
12:26 min

Dassault Systèmes : concevoir, simuler et améliorer la mobilité

Par : Maxime Tricoire
1 avril 2021
Temps de visionnage12:26 min

Les villes et les acteurs qui la composent doivent faire face à un challenge de taille : repenser le territoire à l’aune des nouvelles mobilités et de leurs usages. Une situation qui nécessite de concevoir, simuler, améliorer et déployer de nouveaux dispositifs innovants. Pour cela, l’usage de solutions de simulation, comme le jumeau numérique, s’annonce indispensable. Présente sur la scène du Sustainable Mobility Forum, Laurence Montanari, VP Transportation & Mobility Industry de Dassault Systèmes, est venue présenter les innovations du groupe en la matière.

  • Historiquement très présent dans les secteurs industriels de l’automobile et de l’aéronautique, Dassault Systèmes s’attache à développer des univers virtuels permettant à ses clients de concevoir des innovations en harmonisant leurs produits avec la nature et la vie. Cette raison d’être, en fait, par nature, un acteur engagé dans la lutte contre le réchauffement climatique. « Les enjeux environnementaux doivent être adressés de manière globale. La mobilité des biens et des personnes fait partie des grands challenges communs qui impliquent de concevoir et simuler des systèmes de mobilité complexes, avec des problématiques  qui nécessitent une mesure systématique et précise des effets de chaque action. La simulation permet, en amont de la prise de décision, d’envisager plusieurs scénarios dans le monde virtuel, de visualiser leurs impacts respectifs selon les critères mis en place (par exemple : émissions de CO2) et de retenir le plus satisfaisant », explique Laurence Montanari.
On vit une transition extrêmement complexe qui est similaire à celle qu’ont vécu nos aïeux lors du passage de la voiture à cheval à la voiture à moteur. Aujourd’hui, nous produisons de manière massive des véhicules électriques et voyons émerger de nouveaux types de véhicules. Baptisés « Skateboard EV », ils sont conçus en tenant compte de leur écosystème avec une approche holistique et centrée sur les réalités des nouvelles habitudes de mobilité

- Laurence Montanari, VP Transportation & Mobility Industry (Dassault Systèmes)

  • L’objectif de Dassault Systèmes est de transposer ces nouveaux objets de mobilité dans des projets d’envergure, que l’on va pouvoir simuler très en amont pour en comprendre les effets et les adapter au contexte spécifique de la ville dans laquelle ils vont être déployés. Cette simulation initiée au niveau de la ville, va se poursuivre grâce notamment aux technologies de réalité immersive, jusqu’au niveau de l’usager de demain afin de garantir une expérience optimisée quel que soit l’étape de son cheminement dans le parcours multimodal qu’il empruntera. Pour cela, l’entreprise utilise le jumeau numérique des villes partenaires pour adapter le projet à leur contexte, et prendre en compte tous les paramètres clés tels que l’empreinte au sol, la maintenance, l’automatisation, le coût énergétique par passager et par kilomètre etc. afin de définir le « mix » le plus approprié. « On doit cependant souvent compléter les dispositifs avec des véhicules ou des énergies que l’on a pas. Il est alors essentiel de pouvoir générer un environnement collaboratif avec les partenaires disposant les briques technologiques nécessaires pour compléter l’offre. Cet environnement fournira les capacités de gestion de projet multi-acteurs et le jumeau numérique sur la base duquel seront développés les nouveaux business models », explique Laurence Montanari.
     
  • Cette simulation se met également au service de la technologie elle-même, en permettant par exemple de simuler les moteurs et les batteries des véhicules. « Dans le cadre d’une municipalité possédant des pentes escarpées, il faut s’assurer que les navettes puissent les grimper sans danger », indique Laurence Montanari. Une fois l’innovation définie, un scoring environnemental, englobant différents paramètres (maintenance, eau consommée, métaux rares…) est mis en place et permet ainsi aux acteurs du projet d’obtenir une vue partagée et consolidée, basée sur des données scientifiques. « Nous mettons des chiffres sur des sentiments », explique l’experte.
     
  • Dassault Systèmes, dont la raison d’être affirmée est d’innover en harmonisant les produits, la nature et la vie, s’attache par conséquent également à optimiser l’expérience utilisateur autour de cette mobilité. Le jumeau numérique défini lors des étapes précédentes va donc, dans sa phase ultime, se mettre en action autour de l’usager afin d’apprécier la qualité de l’expérience multimodale et d’affiner le système en jouant sur différents éléments tels que les types de véhicules, d'infrastructures... In fine, cela facilite l’implémentation du dispositif dans le monde réel.

Retrouvez dès à présents l’ensemble des interventions du Sustainable Mobility Forum !