Video time
09:27 min

ENGIE Solutions : comment accélérer la transition énergétique du secteur de la mobilité ?

Par : Lazare Bocabeille
1 avril 2021
Temps de visionnage09:27 min

Si la question des nouveaux moyens de mobilité est un enjeu important pour les villes, ils ne sauraient répondre seuls aux enjeux de décarbonation du secteur du transport. De fait, le développement d'énergies vertes devient indispensable. Pour en parler, le Sustainable Mobility Forum recevait sur sa scène Ahmed Guenaoui, Directeur Solutions mobilité durable ENGIE Solutions.

  • La mobilité est le premier secteur émetteur de CO2 en France, avec une consommation de près de 450 TWH d'énergie par an. Il s’agit désormais pour ce secteur de substituer cette quantité d’énergie, aujourd’hui en quasi-totalité issue de sources fossiles, avec des carburants alternatifs. Le chemin est encore long à parcourir : parmi les 450 TWH, le GNV ne représente que 2 TWH, l’électricité 1 et l'hydrogène encore moins. Pour 40 millions de véhicules en circulation aujourd'hui en France, moins de 2% de véhicules acceptent les carburants alternatifs. Les efforts à produire sont donc considérables.
     
  • On appelle carburants alternatifs des carburants qui émettent moins de CO2 que l’essence et le diesel lors de leur utilisation. Avec le GNV fossile, la quantité d’émission baisse de 20% et avec le GNV biologique de 80%. L’électricité et l’hydrogène n'émettent pas de gaz à effet de serre. Tous les efforts de substitution énergétique sont mis sur ces 3 vecteurs énergétiques. Mais ce n’est pas suffisant, selon Ahmed Guenaoui, le secteur de la mobilité doit également faire preuve d’efficience énergétique et de sobriété dans les usages.
     
  • La vision de la transition énergétique d’ENGIE Solutions, partagée par Ahmed Guenaoui, c’est d’associer un carburant alternatif à chaque usage, en fonction de la maturité commerciale et technologique du carburant. Le GNV est privilégié pour la mobilité lourde et l’électricité pour les véhicules plus légers. L’hydrogène, moins mature commercialement, prendra peu à peu sa place dans le mix énergétique de la mobilité à mesure que le GNV fossile sera écarté pour des raisons écologiques.
Cette idée d’énergie plurielle et de carburants alternatifs nous permet de planifier la transition énergétique de la mobilité à long terme en répartissant les efforts en fonction de la maturité commerciale et technologique des vecteurs disponibles.

- Ahmed Guenaoui, Directeur Solutions mobilité durable (ENGIE Solutions)

  • 2020 a montré la nécessité d’accélérer la transition énergétique, que ce soit dans les plans de relance ou dans les habitudes des français. Plusieurs choses sont requises pour amorcer durablement la transition énergétique selon Ahmed Guenaoui :
    • Un cadre réglementaire stable et cohérent à long terme, pour encourager les efforts des industriels et des investisseurs vers la transition énergétique de la mobilité.
       
    • Une forte collaboration entre les fournisseurs de carburants alternatifs et les constructeurs automobiles.
       
    • Un dialogue ouvert et bien construit avec les collectivités territoriales, le sujet des infrastructures de carburants alternatifs est aussi un enjeu d'aménagement du territoire.
       
  • En ce qui concerne l’hydrogène, pour être cohérent avec la volonté de réduction des émissions et de lutte contre le réchauffement climatique, il est nécessaire d'encourager la production d’hydrogène dit “vert”, qui n’émet pas de CO2 lors de sa production ou en quantité très limitée, et s’écarter progressivement de l’hydrogène “gris”. Pour créer un marché de la mobilité à hydrogène, les fournisseurs d’infrastructures et les constructeurs automobiles doivent, avec une bonne visibilité du cadre réglementaire défini par les pouvoirs publics, créer des partenariats et faire avancer la transition énergétique ensemble. Aujourd’hui, il existe un archipel de projets locaux construits sur la base de plans territoriaux de transition énergétique qui font collaborer les collectivités locales, des industriels et des énergéticiens. C’est cette démarche qui doit être accélérée pour rendre possible la mobilité hydrogène à long terme.

Retrouvez dès à présents l’ensemble des interventions du Sustainable Mobility Forum !