Video time
09:08 min

Métropole de Rennes : comment tripler l’usage du vélo et mieux relier les communes au centre-ville ?

Par : Claire Plassart
1 avril 2021
Temps de visionnage09:08 min

La mobilité dans les villes, c’est d’abord une question de connectivité. Pour la Métropole de Rennes, c’est surtout un enjeu de durabilité. Matthieu Theurier, Vice Président délégué à la Mobilité et aux Transports de la Métropole de Rennes, revient sur les accomplissements et les projets en cours, avec un accent sur un mode de déplacement en particulier : le vélo. 

  • En octobre 2020, la Métropole de Rennes inaugure tout près de sa gare La Maison du Vélo, reflet de l’importance qu’a pris l’usage du vélo pendant les confinements. Ce sont 2000 vélos à assistance électrique qui sont mis à disposition en location longue durée, ainsi que d’autres services comme des ateliers de remise en selle. Mais le projet ne s’arrête pas là : pour la rentrée 2021, l’ambition est de proposer une version mobile de la Maison du Vélo avec un bus qui se déplace et propose les services aux habitants. En effet, l’usage du vélo ne s’arrête pas au centre ville : c’est un mode de déplacement plébiscité en milieu urbain dense mais aussi en première couronne de métropole.  D’où la grande ambition de mettre des moyens sur le développement du vélo. 
     
  • La Métropole de Rennes a pour projet de tripler l’usage du vélo d’ici 2030. Ce mode de déplacement est fiable et efficace, peu cher pour l’usager comme pour la collectivité, tout en étant bon pour l’environnement et la santé. Le seul frein est la sécurisation des parcours. C’est pourquoi la Métropole de Rennes s’engage dans le déploiement d’un réseau express vélo : 105 km à réaliser d’ici 2024-2025 pour relier les communes de la première couronne au centre ville de Rennes, avec des pistes cyclables séparées des voitures. De plus, 400 km de voirie ont été identifiés afin d'accueillir des aménagements cyclables. 
     
  • La Métropole de Rennes cherche ainsi à développer un écosystème en faveur du cyclisme avec la Maison du Vélo, des parkings vélos sécurisés, des stations pour gonfler le vélo...etc. Une manière de favoriser les formes de mobilités durables, le tout en collaboration avec les citoyens, grâce au Conseil des mobilités de la métropole : une démarche globale de consultation des citoyens est lancée, avec par exemple une consultation numérique sur le nouveau réseau de bus. De plus, une plateforme de covoiturage a été lancée, avec une première ligne de covoiturage rémunérée avec une indemnisation des conducteurs et passagers, et des arrêts définis. Des temps d’attente courts, limités à 10 minutes et la garantie du départ avec des voitures mises en place en cas d’absence de conducteurs en font un moyen de déplacement fiable.  
     
  • Enfin, Matthieu Theurier partage son analyse optimiste sur l’usage des transports en commun : si le niveau de fréquentation a effectivement baissé depuis le début de la pandémie, la reprise au mois de juin a été notable. De plus, la fermeture des campus étudiants est un facteur clé à prendre en compte dans l’analyse de la baisse de la fréquentation, alors que Rennes est une ville très étudiante. 

Retrouvez dès à présents l’ensemble des interventions du Sustainable Mobility Forum !