Video time
10:41 min

Sea Bubbles : les cours d’eau comme infrastructures de mobilité urbaine

Par : Lazare Bocabeille
1 avril 2021
Temps de visionnage10:41 min

"On cherche avant tout à proposer une solution de mobilité durable, respectueuse de l’environnement", affirme Yorick Ligen, VP Engineering de Sea Bubbles, sur la scène du Sustainable Mobility Forum. L'expert revient sur la genèse du projet et sur la manière dont l’usage a déterminé les choix technologiques de Sea Bubbles ainsi que ses 3 principes : Zero Wave, Zero Noise, Zero Emission.

  • Le premier choix technologique pour le bateau conçu par Sea Bubbles est le foil. À l’origine utilisé pour battre des records de vitesse à la voile, il offre de nombreuses solutions en termes d’efficacité énergétique et de confort navigation. Une des missions de Sea Bubbles est de porter cette innovation technologique vers d’autres usages, en particulier celui de la mobilité urbaine. Le trafic urbain est dense, polluant, dégrade la qualité de l’air et donc la qualité de vie des citadins. La plupart des grandes villes sont construites autour de cours d’eau, Sea Bubbles tend ainsi à redéfinir ces cours d’eau en infrastructure de mobilité.
     
  • Le foil permet au véhicule imaginé par Sea Bubbles d’éviter les clapots et ainsi de garantir un confort de navigation équivalent à celui des alternatives terrestres. La technologie développée par Sea Bubbles consiste également à la régulation et à la stabilité du vol, le système de foils est actif avec des volets situés sur les plans porteurs qui permettent de réguler le rouli et le tangage du bateau.
L’autre aspect technologique que l’on voulait développer c’est la propulsion électrique et hydrogène. 

- Yorick Ligen, VP Engineering (Sea Bubbles)

  • Yorick Ligen nous explique le choix de l’hydrogène comme carburant : l’utilisation du véhicule est envisagée avec un format taxi, ce qui implique un haut taux de disponibilité (recharger les batteries des véhicules électriques immobilise le véhicule pendant de longues périodes). C’est aussi un enjeu de masse à soulever.
     
  • L'hydrogène permet de garantir ce double objectif : embarquer beaucoup d’énergie à bord et faire des pleins rapides.
  • Après plusieurs essais et prototypes depuis le début du projet en 2016, Sea Bubbles commence en 2021 la mise en production du H2 Bubble. La gamme sera ensuite étendue en cohérence avec le développement des infrastructures et la maturité des technologies hydrogènes. Ce premier bateau possède une capacité de 6-8 personnes, 2 moteurs électriques et une vitesse de croisière de 20 nœuds (35 km/h). L’hydrogène permet une autonomie de 2h30. Cela permet d’envisager une utilisation à la demande avec un haut niveau de service.
     
  • Le système propulsif hydrogène conçu pour le bateau est un système hybride entre la batterie et la pile à combustible, la batterie servant d’ajustement au besoin d’un surplus de puissance. La technologie développée chez Sea Bubbles consiste à maîtriser ce degré d'hybridation mais également la gestion thermique des systèmes, la pile à combustible dégageant beaucoup de chaleur.

Retrouvez dès à présents l’ensemble des interventions du Sustainable Mobility Forum !