Video time
03:40 min

En + Group : décarboner l'industrie, un enjeu européen

Par : Maxime Tricoire
8 décembre 2021
Temps de visionnage03:40 min

Responsable d'une grande partie des émissions carbonées, le secteur industriel est au centre de toutes les attentions. Et si la décarbonation des processus industriels était la clé pour que l'Europe regagne en compétitivité ? Éléments de réponse avec Lord Barker, Executive Chairman of the Board of Directors d'En + Group lors du Sustainable Paris Forum.

Comme le rappelle Lord Baker "l'aluminium est un bloc important de la construction de notre futur. À titre d'exemple, près de 80% d'un panneau solaire est fait d'aluminium." Le matériel est également plébiscité pour remplacer le plastique dans de nombreux packagings. Mais pour l'ancien Ministre, le véritable atout de l'aluminium réside autre part : "La force de l'aluminium, c'est le fait qu'il soit recyclable à l'infini. 77% de l'aluminium créé durant l'ère moderne est encore en circulation aujourd'hui", indique-t-il.

Malgré cette recyclabilité, l'aluminium est régulièrement pointé du doigt par ses détracteurs. En effet, le processus de création reste fortement énergivore. À tel point que si la production d'aluminium était un pays, ses émissions carbone dépasseraient celles de la France, de l'Allemagne et du Japon. Pour autant, il existe des solutions selon Lord Baker :"La majorité de l'aluminium est produite à partir de charbon. Si l'on remplaçait ce dernier par une source d'énergie propre et renouvelable, nous passerions de 18,5 tonnes de CO2 émis à 2,3 tonnes." Si En + Group travaille sur le sujet, ce chiffre reste pour le moment insatisfaisant pour Lord Baker qui vise 0 tonnes d'émissions carbones.

Pour l'expert, si la COP26 a montré le besoin d'accélérer les processus de transition écologique, il est nécessaire de trouver un meilleur chemin que celui actuellement emprunté. "À titre d'exemple, l'Europe tente de mettre fin à l'importation d'émissions via un système de taxation, et ce notamment pour privilégier la réindustrialisation du continent. Selon moi, ce n'est pas encore assez ambitieux et cela ne nous permettra pas d'atteindre nos objectifs !" Pour lui, il est indispensable de regarder l'impact de l'énergie utilisée dans chaque processus, qu'il s'agisse de ciment ou de produit chimique. Il conclut en adressant un message à l'audience "Nous devons relever nos ambitions et aller plus vite sur la décarbonation de l'industrie ! Les opportunités qui nous sont offertes sont incroyables, tant en termes de création de valeur que de création d'emploi. Mais pour cela, il nous faut aller plus loin."


Retrouvez dès à présent l'ensemble des interventions du Sustainable Paris Forum en vidéo !

Nouveau call-to-action