Video time
11:40 min

SoGood : les média à l'ère de l'impact

Par : Laure de Clebsattel
8 décembre 2021
Temps de visionnage11:40 min

Loïc Yviquel, co-fondateur de SoGood, a fait le pari assez fou en 2020 de créer un groupe média mettant en avant les initiatives positives, et sans publicité. Sur la scène du Sustainable Paris Forum, il revient sur la genèse de ce projet, sa vision et ses enjeux pour l’avenir. 

En 2019, Loïc Yviquel, entrepreneur récidiviste, s’est vu proposer par Alexandre Boucherot, le fondateur de la plateforme Ulule, de faire pivoter la plateforme sur le sujet de l’impact, déjà présente dans son ADN.  “Ulule, c’est 1000 à 2000 projets par mois qui arrivent sur la plateforme, de gens qui essayent de changer le monde de manière plutôt positive, et on ne parle jamais d’eux", indique-t-il. Avec la volonté de créer un groupe média à leur sujet, l'expert prend contact avec SoPress pour démontrer l’importance de parler et de mettre en avant ces gens qui apportent des solutions, dans le but de lancer ce qu’il nomme un “journalisme de solution”.  Pour financer tout type de magazine de manière classique, il existe les abonnements, la vente directe, et la publicité. Le coût d’un magazine est autour de 600 000 euros. SoGood lance alors sa propre campagne de crowdfunding sur Ulule, pour vendre des abonnements, puis s’implante dans 12 000 points de vente. 

En revanche, intégrer la vente de pages de publicité dans sa stratégie n’avait pas de sens pour le magazine. Les équipes se rapprochent alors des marques en leur proposant d’inventer ensemble un nouveau modèle économique viable pour les deux parties. “Il y avait autour de la table les plus grands investisseurs de la publicité en France, et ils ont tous réagi de manière positive, je trouve que c’est déjà un symbole qui est assez fort", explique Loïc Yviquel. 

SoGood co-construit donc avec les marques un nouveau modèle à plusieurs facettes : 

  • Un membership : les entreprises deviennent pionnières chez SoGood et abonnent leur communauté à un certain nombre de magazines
  • Dispositif Maker Stories : avec Change now, une fois par an, les entreprises interviewent les solution makers qui les intéressent. Les interviews sont ensuite publiées dans le magazine 
  • Réunions régulières avec les entreprises pionnières pour échanger et rester agile, chaque entreprise reste active par rapport aux dispositifs en place
Notre mission est de donner la parole aux gens qui changent le monde de manière positive.

- Loïc Yviquel, Co-fondateur (SoGood)

SoGood démarre sa campagne de financement participatif début mars 2020. Après un démarrage ralenti à cause de la pandémie, la campagne repart fortement pour arriver au chiffre de 14 000 abonnés, un vrai premier succès pour le magazine. Le 4 juin 2020, le premier numéro de SoGood sort et se trouve en rupture de stock en à peine 10 jours, 40 000 exemplaires sont vendus. Le deuxième numéro s’écoule en 35 000 exemplaires, et les suivants restent dans une fourchette de 30 000 exemplaires vendus.  Le modèle publicitaire co-construit avec les marques fonctionne si bien que SoGood et Ulule décident d’en faire un spin off, et SoGood devient une société à part entière début 2021. Dans la même démarche, il décide de lancer SoGood radio, une plateforme audio dans un modèle hybride entre la radio et la plateforme de podcast. 

Loïc Yviquel partage ensuite les 3 grands principes de SoGood pour l’avenir : 

  • Personne n’est parfait.
  • Il faut tenir compte de tout le monde. SoGood traite aussi bien avec des activistes que des grandes entreprises et considère que "si on veut aller de l’avant on a besoin de tout le monde pour avancer". Aujourd’hui, les marques et activistes se sont mis au même niveau et prennent conscience du besoin de s’engager. 
  • La RSE doit être un sujet transverse pour les entreprises.

Le co-fondateur de SoGood conclut en évoquant les enjeux et les nombreux projets du magazine pour 2022 : 

  • Stabiliser le dispositif : après une croissance forte il faut se structurer.
  • Persévérer dans une logique de co-construction.
  • Traiter le sujet de la présidentiel sur un ton décalé, en plaçant les sujets d’environnement au centre du débat

Retrouvez dès à présent l'ensemble des interventions du Sustainable Paris Forum en vidéo !

Nouveau call-to-action