Image
cover_survey

Sustainable Maturity Survey 2022 : où en est votre organisation ?

Par : HUB Institute
21 mars 2022
Temps de lecture : 7 min
Chapo

Le HUB Institute, Think Tank engagé depuis 10 ans dans les transformations, le Ministère de l’Economie, le C3D, l'ORSE, la Communauté des Entreprises à Mission et Entreprise et Progrès et l’OCDE relancent la contribution à leur grande étude sur la maturité sustainable des entreprises et des organisations. Rappel des principaux enseignements de l'édition 2021.

En partenariat avec
Body

Participer dès maintenant à l'édition 2022

Des chiffres clés de l'étude ont été sélectionnés dans le cadre de cet article. Vous pouvez retrouver au lien suivant l'intégralité des résultats du Sustainable Maturity Survey 2021 présentés par Fabrice Bonnifet, Président du C3D, Romina Boarini, Directrice du Centre WISE de l'OCDE, et Vincent Ducrey, Président du HUB Institute.

L'objectif du Sustainable Maturity Survey n'est pas d’établir une hiérarchie entre les entreprises. Il est de réaliser un constat sur l’état d’avancement de l’intégration des enjeux de durabilité dans la stratégie et le modèle de production des entreprises. Notre ambition est de favoriser les échanges, partager les bonnes pratiques et identifier, selon les secteurs d'activités, les priorités d’actions pour accélérer la transition écologique.

Pour ce faire, nous avons décliné les questions de cette étude à travers le prisme de 7 enjeux stratégiques, identifiés par le HUB Institute et mettant en jeu les parties prenantes :

  1. Direction & Management, RH
  2. Sourcing & Achats de production
  3. Production & Energie
  4. Logistique & Transport
  5. Communication & Marketing
  6. Modèles de vente & Relations clients
  7. Mesures & Labels

Direction & Management, RH : une prise en main confirmée ?

En 2021, le top management et comex des grands groupes avaient majoritairement pris en main les sujets durables et les avaient intégré à leurs plans stratégiques. Ces derniers avaient alors pris en considération les 17 Objectifs du Développement Durable établis par l’ONU, mais les résultats n'étaient pas encore optimaux. Si les thématiques d’inclusivité, par exemple, figuraient bien au centre des programmes de formation et de sensibilisation du top management, elles n'étaient généralement pas encore implémentées

Sourcing & Achats de production : quelle voie pour la supply chain ?

Nous avions remarqué d'autres axes d’amélioration importants :

  • sur le processus d'achat, bien que les critères durables soient pris en compte pour la plupart des sondés
  • sur le traçage de l’impact environnemental et social des approvisionnements des entreprises
graph

Nous avions vu se dégager clairement deux tendances clés : l'intégration de spécialistes dans les processus d’achat, et un sourcing plus local des achats de produits locaux français ou européens. Des processus d’achats existants, il ressortait que les produits recyclés à longue durée de vie et recyclables jouaient un rôle considérable dans le processus d’évaluation des critères de durabilité.

Production & Energie : a-t-on fait "plus avec moins" ?

Une écrasante majorité des entreprises interrogées revendiquait une stratégie de réduction des déchets et de gestion de surproduction. Cependant, elles étaient aussi près de 60% à ne pas avoir intégré les 5R dans leur gestion (Refuse, Reduce, Reuse, Repurpose, Recycle). Pareillement, les sujets de production et d’énergies étaient inégalement traités. L’impact de la chaîne de production et le mix énergétique étaient bien plus au cœur des préoccupations des entreprises que la démarche d’éco-conception.

Logistique & Transport : des freins enfin levés ? 

À l'issue du Survey, la gestion Logistique & Transport s'est révélée être le challenge le moins maîtrisé par les entreprises. Ce point faible criant était dû à un manque de visibilité sur l’intégration de systèmes mesurant l’impact carbone des chaînes logistiques. Bien que des outils permettant de collecter ces données aient été mis en place ces dernières années, seuls 45% des sondés considéraient avoir une excellente connaissance de leur empreinte carbone dans ce domaine.

Nous avions estimé que l'innovation technologique pouvaient aider les sondés sur ces points : leur chaîne logistique pouvait être optimisée, par exemple, par l'usage de jumeaux numériques ou le déploiement de l'IA, une solution déjà utilisée par 1 sondé sur 5.

graph

Plusieurs autres raisons freinaient la transition durable des sondés dans leurs dispositifs de logistique et de transport. Les démarches de relocalisation et de logistique multimodale durable n'étaient notamment pas à l’ordre du jour. Elles allaient devoir l'être, pour devenir vecteurs d’une logistique plus durable.

Communication & Marketing : plus en phase avec les équipes RSE ?

Les consommateurs BtoC ou BtoB s'étaient révélés sensibles à un marketing promouvant une transition et une approche durables. De plus, contrairement à ce que l’on aurait pu penser, le produit semblait être l'aspect le plus maîtrisé de ce challenge Communication et Marketing. En 2021, 76% des sondés avaient déployé une gamme de produits ou de services responsables, et 71% avaient adapté leur stratégie de communication en s’appuyant sur des preuves concrètes.

L’implémentation importante de stratégies de communication et de supports alignés sur les valeurs du développement durable, montrent que la communication durable était déjà activée pour un petit tiers des sondés. Pour continuer sur cette lancée cependant, les équipes RSE devaient collaborer plus étroitement avec les équipes de communication internes et externes : au moment du Survey, seuls 40% d’entre elles reconnaissaient communiquer efficacement.

Modèles de vente & Relations clients : des critères RSE mieux intégrés ?

Dans l'ensemble, le challenge Modèles de vente & Relations clients était bien assimilé. 72% des sondés avaient au moins un produit dans leur gamme leur permettant de s’adapter à une économie circulaire. Quand 78% intégraient les retours clients dans leur processus d’amélioration du caractère durable de leurs offres.

graph

Mesures & Labels : quelle vigilance ?

Un taux plutôt faible de sondés avait signé une charte : 22%, appartenaient au Label Diversité, 10% à B Corp, et tout juste 7% au Carbon Disclosure Program. Si un taux légèrement supérieur à la majorité des entreprises interrogées déclaraient participer à l’amélioration des communautés locales et de leur filière professionnelle, une faille se présentait : seulement 55% d'entre elles prenaient en considération les critères RSE, lorsqu'il s'agissait d'évaluer leurs parties prenantes.

maturity_conclu

Le score moyen du Maturity Survey était de 55 tous challenges confondus ; le management s'était démarqué en matière d'avance prise (71), quant à la logistique (32), elle allait demander davantage de réflexion. Si un quart des répondants avaient conclu l'expérience avec des résultats satisfaisants, 47% se sont retrouvés en plein cœur de la marge de progression. Aujourd'hui, alors que le premier trimestre de 2022 s'achève, ces entreprises peuvent-elles revendiquer des évolutions tangibles ?

Venez maintenant poser la deuxième pierre de notre grande analyse : nous comptons à présent sur votre participation au Sustainable Maturity Survey, édition 2022.

L’équipe du HUB Institute est à votre disposition pour toute question relative à l’étude. Et n’oubliez pas de demander votre accréditation au Sustainable Leaders Forum du 12 mai 2022 afin de suivre en direct les résultats de cette grande enquête !

Participer à l'enquête

Envie de nous partager vos insights ?