Image
mach

Pourquoi les entreprises françaises auraient intérêt à adopter l'architecture MACH

Par : Leen Khalifeh
5 septembre 2022
Temps de lecture : 3 min
Chapo

Avec la complexification des processus sur les plateformes d’E-commerce, le besoin de nouvelles solutions de gestion, plus flexibles, évolutives et agiles se fait sentir chez les retailers. C'est ce que propose l’architecture MACH, un concept reposant sur 4 principes (Microservices, API-first, Cloud-native et Headless). Selon une étude réalisée par Emakina, Commercetools, et Fluent Commerce, si les DSI français utilisent peu cette architecture, elle pourrait pourtant rendre les entreprises tricolores bien plus compétitives sur les marchés internationaux. 

Body

Contrairement aux approches monolithiques, encore majoritairement utilisées aujourd’hui, les architectures distribuées reposent sur une approche headless, où le back-end et le front-end fonctionnent de manière indépendante. Grâce à l’architecture MACH, elles sont enrichies de micro-services connectés par des API, avec des fonctionnalités hébergées dans le cloud. Cette architecture propose des mises à jour automatiques, des échanges de données rapides et en temps réel, une priorisation et un séquencement des projets, ainsi qu'un suivi des performances sans nécessairement avoir recours au replatforming, soit à la réinstallation complète de l’application dans un nouvel environnement.

Le passage à une architecture MACH permet alors aux organisations d’obtenir une meilleure performance de leur écosystème, avec plus de liberté et de flexibilité et surtout une plus grande évolutivité.

En France, des solutions plutôt monolithiques

Afin d'enquêter sur la notoriété du concept MACH, Emakina, Commercetools, et Fluent Commerce ont mené une étude sur un échantillon de 200 entreprises françaises de plus de 100 salariés. Leurs recherches ont mené à plusieurs résultats: 

  • Les DSI français sont très satisfaits à la fois des performances de leur(s) plateforme(s) e-commerce et de leur transformation digitale : 92% d’entre eux estiment répondre aux attentes de leurs clients avec le système qu’ils utilisent actuellement, et n'expriment pas le besoin d'utiliser cette technologie.
  • Les entreprises ont peu d'intérêt pour le concept MACH et les architectures distribuées car elles manquent de connaissance sur ce type de solutions et les opportunités qu’elles proposent. Seuls 12% des DSI interrogés ont entendu parler des architectures MACH, et  7% d’entre eux seulement savent exactement de quoi il s'agit.
tab
  • Toujours au stade de la communication, de l'éducation, et de la démonstration des solutions MACH, l'action des entreprises françaises est freinée par la crainte d'un coût trop élevé lors de la migration (48%), ainsi que d'une interruption de service. (39%).

Face à un marché mondial et européen qui migre de plus en plus vers une architecture MACH, il appartient aux entreprises françaises de se lancer pour rester compétitives face aux entreprises étrangères et éviter tout retard de développement.

L’architecture MACH, largement adopté à l’international 

Selon une seconde étude publiée par l’alliance MACH, qui rassemble une cinquantaine d’entreprises fondatrices du mouvement, 40% des entreprises aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Allemagne ont déjà commencé à adopter des architectures distribuées sur au moins 50% de leur infrastructure informatique. Cette étude affirme également qu’une très large majorité de ces entreprises (81%) ont pour objectif d'augmenter le nombre de solutions MACH au sein de leur architecture informatique dans les 12 prochains mois. Enfin, l’étude met en avant une forte corrélation entre le niveau de maturité et de compétitivité des entreprises et leur volonté d’investir dans des projets MACH.

Gagner en compétitivité en rejoignant l’architecture MACH

Malgré leurs informations sur l'intérêt d'adopter l'architecture MACH, les entreprises françaises restent fidèles aux approches monolithiques qu'elles jugent pertinentes dans leur modèle commercial.

Avec l'essor de ce concept dans le monde et dans le reste de l'Europe, les entreprises ont, en effet, intérêt à s’intéresser à ces nouvelles solutions. Même si l’architecture MACH ne sera sans doute pas une réponse adaptée à toutes les entreprises. Elle requiert en effet une certaine maturité digitale et une capacité à mener ce chantier au sein de son entreprise.

Envie de nous partager vos insights ?
Envie de nous partager vos insights ?
Profile picture for user LKhalifeh
Leen
Khalifeh
Content Producer