Video time
11:41 min

Quelles clés de compréhension vers une transition écologique et sobriété énergétique

Par : Ysalis Zagozda
20 septembre 2022
Temps de visionnage11:41 min

La sobriété énergétique est devenue un impératif pour les collectivités qui doivent penser à leur transition écologique. Pour Sébastien Maire, délégué général à France Ville Durable, c’est une solution efficace qui n’engendre aucun coût et permet des résultats immédiats.

CTA

Retrouvez dès à présent l'intégralité des interventions du Sustainable Cities Summit !


France Ville Durable est une association de parties prenantes professionnelles. Le but de l’association, selon Sébastien Maire, est de repérer, diffuser des outils, des méthodes et des exemples de politiques publiques permettant d’accélérer les démarches de transformations écologiques et ainsi faire monter les territoires en résilience.

L’association parlait déjà de sobriété il y a deux ans, en considérant que la sobriété était notre horizon. Pour en avoir le contrôle, il faut l’organiser et la planifier au risque de la subir, ce qui est le cas aujourd’hui selon l’intervenant.

Cette sobriété va devenir un impératif et elle n’est pas forcément synonyme de retour en arrière, de récession ou de perte de qualité de vie, bien au contraire.

- Sébastien Maire, Délégué général chez France Ville Durable

Pour Sébastien Maire, la sobriété revient à penser le développement ou le fonctionnement de son territoire comme étant compatible avec les limites physiques de la planète. La sobriété ne concerne pas que l’énergie, mais aussi la consommation des énergies fossiles, les émissions de gaz à effet de serre et le dérèglement climatique qui est devenu un facteur central. Pour autant, il ne s’agit là que d’une seule des 9 limites planétaires, paradigme utilisé par les collectivités.

Ces limites font évoluer les objectifs de développement durable car elles intègrent la notion essentielle de limite au développement, il y a donc la recherche d’un équilibre. Pour autant, comment s’assurer dans une politique territoriale que les orientations qui sont prises par le territoire sont bien compatibles avec ces limites planétaires ?

Pour Sébastien Maire, il faudra également se concentrer sur le paradigme du développement économique actuel. Au 18e siècle, l'économiste Jean-Baptiste Say avait érigé le principe selon lequel “les ressources naturelles sont abordées comme gratuites et inépuisables”. L’économie d’aujourd’hui continue à voir les ressources naturelles comme telles selon l’intervenant. Il n’y a toujours pas d’attribution en capital des ressources extraites du sol, ni de coût calculé pour les pollutions engendrées par différentes activités. Mesurer notre consommation des ressources et chiffrer la pollution engendrée remettrait en cause les business models existants.

Donut - Kate RaworthLe “Donut”, tiré du livre de Kate Raworth, commence à être adopté par les collectivités locales. L’association travaille pour transformer ce schéma en critères, afin d’apposer un plafond environnemental strict aux activités humaines. Pour Sébastien Maire, lorsque le concept de sobriété a émergé, elle concernait avant tout les pays les plus développés. Aujourd’hui, la question de justice sociale est centrale.

La sobriété peut être un projet politique, territorial. La ville d’Argentan a intégré la sobriété depuis 5 ans. La ville mise beaucoup sur la sobriété qui a été source d’économie. En effet, selon Sébastien Maire, la sobriété n’engendre aucun coût et permet des résultats immédiats. Elle peut également être ramenée aux particuliers, pour cela le travail sur les imaginaires collectifs est central. Un sondage réalisé par l’association montre que 65% de la population française est prête à baisser le chauffage cet hiver. La sobriété n’est donc pas jugée comme une obligation

Enfin, l’intervenant cite Philippe Madec, architecte et urbaniste ayant réalisé un éco-quartier. Pour lui, le terme de sobriété n’est pas approprié car cela laisse entendre la perte d’un bien ou d’un service. On préfèrera la notion de frugalité qui consiste à prendre à la nature uniquement ce qui est nécessaire.


CTA

Retrouvez dès à présent l'intégralité des interventions du Sustainable Cities Summit !