Video time
06:17 min

La mobilité positive un levier important au cœur de la stratégie de Transdev

Par : Leen Khalifeh
20 septembre 2022
Temps de visionnage06:17 min

Le groupe français de transport multinational a orienté sa stratégie sur la mobilité positive qui rassemble tous les enjeux de mobilité sociétale, socio-environnementale, durable et responsable. Alice Lefort, Directrice Stratégie et Transformation France de Transdev, présentait les actions concrètes de cette nouvelle stratégie.

CTA-Transdev

Retrouvez dès à présent l'intégralité des interventions du Sustainable Cities Summit !


La mobilité est un formidable levier d'opportunité : elle est au carrefour de tous les enjeux, au-delà de la seule question du report modal. La mobilité positive, quant à elle, rassemble tous les enjeux de mobilité sociétale, socio-environnementale, durable et responsable et prend en compte les intérêts des générations présentes et futures. Présent dans 18 pays à travers le monde, Transdev compte 82 000 salariés et transporte en moyenne 11 millions de passagers quotidiennement.

La mobilité positive est au cœur de la stratégie du groupe, avec un positionnement fort sur la RSE, l'innovation et la transformation continue de l'entreprise. Elle est étroitement liée à la raison d'être de Transdev, qui est de permettre à chacun de se déplacer au quotidien grâce à des solutions sûres, efficaces et innovantes au service du bien commun.

S’inspirant de l’économie positive, Transdev développe la mobilité positive à travers les conditions de travail de ses employés, le partage positif de la valeur produite par l’entreprise, l’empreinte environnementale, la formation, la recherche ou encore sa vision stratégique de long terme.

Suite à la crise sanitaire, les transports en commun sont devenus indispensables à la vie de la nation, rappelle Alice Lefort. Avec le changement climatique, la crise énergétique et l'inflation, ils sont devenus, non seulement indispensables, mais aussi stratégiques dans la mise en œuvre de cette transition écologique et sociale.

Cette mobilité positive participe donc à la transformation sociétale et sociale, en assurant d'abord un droit à la mobilité, notamment pour les publics les plus vulnérables. En effet, Transdev est partenaire du laboratoire mobilité inclusive depuis 2015 pour permettre aux citoyens plus éloignés d'avoir accès aux transports.

Dans ses mesures sociales, le groupe crée du lien social en étant employeur sur les territoires, en achetant local et responsable, mais aussi en préservant le pouvoir d'achat des usagers, compte tenu de l'inflation et de l'augmentation du coût du carburant.

Proposer une offre alternative à l'usage de la voiture individuelle et favoriser le report modal s'inscrit dans le cadre du plan de sobriété énergétique et de transition écologique.

Comme vous le savez, les mobilité représentent 30% des émissions de gaz à effet de serre, dont la moitié pour la voiture individuelle et 50% des kilomètres parcourus quotidiennement correspondent à des déplacements domicile/travail.

L'objectif et l'ambition de Transdev est d'être un véritable accélérateur de transition. Dans ce cadre, le groupe met en œuvre un certain nombre d'initiatives.

Il a accompagné les collectivités locales dans la décarbonation des flottes, notamment en les conseillant et en leur proposant des offres adaptées aux spécificités des territoires. Il a également effectué des partenariats avec la CDC Biodiversité pour préserver et restaurer la biodiversité.

Depuis 2015, Transdev calcule son indice de positivité afin de développer une culture d'impact ; l’occasion aussi d'évaluer ses actions et ses décisions.

Convaincu que la mobilité partagée et positive permettra de relever tous ces défis, tout l’écosystème Transdev est mobilisé pour contribuer à l’atteinte de la neutralité carbone en 2050 et respecter la trajectoire 1,5 degré. Parallèlement, le calcul de son scope 3 sera finalisé d’ici les semaines à venir. 

Alice Lefort clôture son intervention par l'exemple de circuit court de Mulhouse. Depuis 2021, les 22 premiers bus propulsés au biogaz ont été mis en service. Ils ont la particularité d'être alimentés en biogaz, directement produit et injecté dans le réseau par la station de méthanisation locale, elle-même alimentée par la station d'épuration.

D'ici 2024, Transdev prévoit de faire fonctionner 44 bus de cette manière. Ce court-circuit limite l'empreinte carbone sur l'énergie et assure une réduction de plus de 75% des gaz à effet de serre.


Retrouvez dès à présent l'intégralité des interventions du Sustainable Cities Summit !

CTA-Transdev