Video time
11:31 min

Etat des lieux de l’énergie en France et en Europe

Par : Ysalis Zagozda
19 juillet 2022
Temps de visionnage11:31 min

La Commission de Régulation de l'Énergie (CRE)  veille au bon fonctionnement du marché de l’électricité et du gaz. Elle contribue également à la mise en œuvre de la politique de transition énergétique des pouvoirs publics. Présent au Sustainable Energies Forum, Dominique Jamme, directeur général de la CRE est venu détailler l'état des lieux de l’énergie en France et en Europe.

Vous souhaitez approfondir les sujets liés aux énergies ?
 Retrouvez dès à présent l'ensemble des replays du Sustainable Energies Forum !

Nouveau call-to-action


Pour l’objectif du zéro net carbone à l’échelle de la France et de l’Europe pour 2050, nous aurons réduit sensiblement notre consommation énergétique, explique le directeur général de la CRE. Si nous nous y attelons dès aujourd’hui. 

En revanche, poursuit-il, notre consommation d’électricité devrait augmenter de +40% selon les scénarios de RTE, le gestionnaire du réseau français d’électricité. L’industrie en France ou en Europe émet cependant beaucoup moins de CO2 que la même industrie en Chine ou au Moyen-Orient.

D’ici 2050, selon Dominique Jamme, nous devrions utiliser 100% de gaz vert et abandonner le gaz fossile. Nous consommerons aussi de l’hydrogène décarboné, mais pour en produire il faut de l’électricité ce qui devrait encore faire augmenter notre consommation. 

Pour produire cette électricité, il faudra continuer avec le nucléaire actuel mais également produire du nucléaire renouvelable. Le mix nucléaire ayant environ 38 ans, il est indispensable d'aller sur de nouvelles tranches et développer le nucléaire renouvelable autant que l’éolien ou le solaire. 

La crise doit être un accélérateur c'est une évidence

Dominique Jamme, directeur général de la CRE

Dominique Jamme définit la crise comme une crise d’approvisionnement : les stocks étaient au ⅔ pleins au début de l’hiver dernier. Mais le gaz risque de se révéler particulièrement rare l’hiver prochain, nous devrons aussi faire face aux nombreuses difficultés survenues sur le parc nucléaire. En effet, suite à la crise sanitaire, un nombre important de centrales sont encore en maintenance. Selon l’expert, une telle situation rend évident l'accélération du développement du nucléaire renouvelable.

Les entreprises et les collectivités ont également un grand potentiel d’économie d'énergie et de flexibilité. Elles devront, selon Dominique Jamme, porter une attention particulière à leur consommation d’énergie sachant que les prévisions annoncées par RTE ont été faites moyennant tous les efforts de maîtrise de consommation.  

En réduisant notre consommation d’électricité cet été, nous économisons le stock gazier et hydraulique de l’hiver prochain

Dominique Jamme, directeur général de la CRE

Le directeur général de la CRE met également l’accent sur la flexibilité. Un facteur essentiel concernant l’électricité. Elle permettra d’équilibrer la consommation d’électricité en dehors des heures pleines (8h/12h et 18h/20h en semaine). Elle sera particulièrement bénéfique si EDF ne parvient pas à avancer son programme de maintenance avant l’hiver, ce qui ferait monter les prix de l’énergie. 

Dominique Jamme évoque aussi l’auto-consommation (photovoltaïque) pour moins consommer de gaz. Les entreprises ne doivent pas forcément attendre un soutien de l’Etat. Pour autant, c’est un concept qui deviendra très vite rentable. 


Vous souhaitez approfondir les sujets liés aux énergies ?
 Retrouvez dès à présent l'ensemble des replays du Sustainable Energies Forum !

Nouveau call-to-action