Video time
10:28 min

Dassault Systèmes : accélérer l'innovation pour une mobilité durable

Par : Maxime Tricoire
8 février 2022
Temps de visionnage10:28 min

Depuis sa création, l’entreprise Dassault Systèmes s’attache à une conviction : les univers virtuels sont la clé de l’innovation durable. Ils permettent de modéliser, simuler et évaluer les risques d'une expérience avant de la transposer dans le monde réel, une fois optimisée. Présente sur la scène du Sustainable Mobility Forum, Laurence Montanari, Vice-Présidente Transportation and Mobility de Dassault Systèmes, revient sur l'apport des jumeaux virtuels dans la mise en œuvre, par les acteurs du transport et de la mobilité, d’une transition accélérée vers la mobilité durable.

Laurence Montanari l'affirme : le véhicule électrique est au cœur des enjeux de mobilité. Sur les 80 millions de véhicules produits en 2021, 8% étaient des véhicules électriques ou hybrides. Un progrès qui ne devrait pas s'arrêter au vu des investissements réalisés par les constructeurs automobiles et leurs partenaires : 500 milliards d'euros devraient être investis d'ici 2030 et ventilés sur l'ensemble des étapes clés du cycle de vie des véhicules. Des investissements à corréler à l'interdiction prochaine des véhicules thermiques.

Cette transformation est extrêmement rapide pour l’industrie des transports et de la mobilité. "Le secteur est en train de réaliser en 10 ans une transformation qui en avait pris 50 pour le moteur thermique et ceci grâce aux jumeaux virtuels", précise Laurence Montanari. L'experte ajoute qu'il faut, en moyenne, 25 ans pour introduire une nouvelle source d'énergie dans un écosystème. "Ce temps, nous ne l'avons pas ! Il y a urgence à ce que les acteurs de la mobilité (constructeurs, gestionnaires d’infrastructures...) et les territoires se coordonnent afin d'organiser les applications, dans le but de créer de la valeur et démontrer cette dernière."

Je suis convaincue qu'à l'avenir, l'indicateur le plus important sera le kilogramme de CO2 émis par kilomètre et par personne. C'est cet indicateur qui nous permettra de prendre des décisions et d'agir.

- Laurence Montanari, Vice-Présidente Transportation and Mobility (Dassault Systèmes)

Et c'est sur ce sujet, selon Dassault Systèmes, que le jumeau virtuel a un rôle à jouer. En développant le jumeau virtuel du véhicule il est ensuite possible de travailler de façon totalement différente. La simulation associée apporte sa contribution en permettant, par exemple, d’affiner les aides à la conduite ou encore de tester et valider les performances et les niveaux de sécurité de véhicules innovants. Dernière brique essentielle, la mise en contexte du véhicule dans son environnement, afin de s’assurer une expérience fluide. Laurence Montanari cite un exemple concret, celui de la voiture autonome: intégrer le jumeau virtuel d’un véhicule autonome dans le jumeau virtuel du territoire sur lequel il va évoluer permet d’en vérifier la bonne couverture par les infrastructures 5G essentielles à son fonctionnement.

Et de conclure: "Pour accélérer l’ensemble du processus, il va falloir combiner des intérêts privés et publics, et s’organiser pour concevoir la mobilité dans les villes : comprendre et décrire les enjeux locaux, les attacher des objectifs et indicateurs clés, modéliser, simuler et analyser l’impact de chaque action menée sur le territoire. L'accélération de la transition vers une mobilité durable dans les villes passe, nous en sommes convaincus, par l'application aux écosystèmes publics et privés d'une vraie démarche scientifique autour du jumeau virtuel de l'ensemble de la chaîne de valeur".


Retrouvez dès à présent l'ensemble des interventions du Sustainable Mobility Forum !

Nouveau call-to-action