Video time
09:24 min

Micromobilité partagée : Dott fait le bilan

Par : Chloé Bitonti
8 février 2022
Temps de visionnage09:24 min

Après que la startup Dott ait récemment annoncé une levée de fonds pour continuer sa croissance, notamment sur le vélo électrique, le Sustainable Mobility Forum accueille Nicolas Gorse, DG France chez Dott, qui nous partage son bilan sur la micro-mobilité partagée.

Le vélo et la trottinette font partie de notre quotidien à tous, et chez Dott nous souhaitons les rendre accessibles au plus grand nombre.

- Nicolas Gorse, DG France (Dott)

Dott est un opérateur européen de micro-mobilité qui opère aujourd’hui dans 9 pays et 38 villes, dont Paris, Marseille, Lyon et Bordeaux. Après 3 ans d’exploitation et de développement, le bilan chez Dott est très positif, comme l’exprime Nicolas Gorse : “les micros mobilités ça marche !”. Pour illustrer cela, 2 chiffres clés :

  • 5 trajets ont été effectués par jour et par véhicule à Lyon en 2021 
  • En France, la distance moyenne par trajets est de 2,5 km en 2021

Pour répondre aux interrogations autour de la durée d’une vie d’une trottinette électrique, Dott s’appuie aujourd’hui sur ses véhicules en circulation pour affirmer que toutes les générations de trottinettes sont encore exploitées, même les véhicules dont la mise en circulation a été réalisée en mars 2019. 

Aujourd’hui, nous pouvons dire factuellement que nos trottinettes ont une durée de vie d’au moins 3 ans, car elles entrent dans leur 4e année consécutive d’opération. C’est ce qui est au cœur de notre modèle économique, et qui en fait donc un modèle durable.

- Nicolas Gorse, DG France (Dott)

Chez Dott, pas question de passer par des auto-entrepreneurs pour recharger les batteries des véhicules. Une équipe a été développée en interne et compte désormais 142 CDI ou actionnaires en France au 1er février. Nous entendons souvent parler des métiers qui disparaissent, mais la micro-mobilité en France permet aujourd’hui l’émergence de nouveaux métiers : patrouilleurs, chargeurs de trottinettes, mécaniciens, mais aussi scientifiques de la donnée pour la maintenance prédictive. Ce sont des métiers durables et non délocalisables qui gagnent en technicité année après année.

La sécurité est un enjeu majeur pour les acteurs de la micro-mobilité. Il y a cependant 2 éléments à distinguer, la perception et la réalité des faits. En 2021, il y a eu en moyenne 8 accidents par million de trajets (dont aucun accident grave), néanmoins nous constatons encore trop de comportements dangereux. Afin de continuer sur cette voie d’optimisation de sécurisation des trajets, une réflexion sur les infrastructures est en cours avec les collectivités. 

Deuxième enjeu primordial chez Dott : l’écologie. Les batteries permettent de se déplacer sans nuisances et sans émissions de CO2. Et si la trottinette était la solution pour le développement des villes et pour la gestion des flux ? En effet, cette micro-mobilité s’inscrit dans la transition écologique des villes en complémentarité des transports en commun. Nous constatons un changement de paradigme dans les mobilités, avec des individus qui ne souhaitent plus subir leur mobilité, mais la choisir.


Retrouvez dès à présent l'ensemble des interventions du Sustainable Mobility Forum !

Nouveau call-to-action