Video time
05:58 min

Jean-Baptiste Djebbari : "les acteurs français de la mobilité ne sont pas en retard !"

Par : Maxime Tricoire
8 février 2022
Temps de visionnage05:58 min

Afin d'ouvrir la deuxième édition du Sustainable Mobility Forum, le HUB Institute recevait Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué aux Transports. Après avoir rappelé la vision du gouvernement en matière de mobilité, il évoque les différents challenges qui attendent les acteurs du secteur.

En introduction de cet événement, Jean-Baptiste Djebbari revient sur la vision du gouvernement en matière de mobilité : "Cette vision, c'est celle de prendre part à la révolution qui impacte la mobilité, et notamment autour de l'électrification puisque les transports sont aujourd'hui responsables de 30% des émissions de gaz à effet de serre." Pour le ministre, la mission de l'État est à la fois d'accompagner les offres des acteurs de la mobilité, d'être volontaire vis-à-vis du déploiement de l'électrique, mais également d'accompagner les foyers en termes de pouvoir d'achat. 

Après avoir voyagé dans le monde entier durant ces dernières années, je peux vous dire que les acteurs français de la mobilité ne sont absolument pas en retard, tant dans la réflexion que l'action.

- Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué aux Transports (Gouvernement français)

Le ministre délégué l'affirme : si l'État peut donner l'impulsion, ce sont assurément les acteurs du secteur qui sauront trouver les solutions. Ces solutions passent notamment par le développement de transports plus vertueux, comme le train, et plus intelligent."L'idée est de voir comment mieux intégrer la technologie dans les moyens de mobilité, afin que l'usager puisse bénéficier d'un service au plus proche de ses attentes et besoins", précise-t-il. En conclusion, Jean-Baptiste Djebbari évoque les deux priorités de l'État en matière de révolution de la mobilité :

  • Communiquer — un élément d'autant plus important suite à la crise de la COVID-19 — auprès des citoyens et des élus. "Nous avons su entamer cette révolution avec notre Plan Mobilité, mais il reste important de rappeler que des outils sont à disposition et que des innovations sont en cours de déploiement", précise le ministre.
  • Continuer à innover, car le secteur de la mobilité est un monde où l'innovation est primordiale, demande des moyens et de la célérité. "Pour cela, nous avons récemment créé l'Agence de l'Innovation pour les Transports" dans le but d'accélérer cette dynamique d'innovation […] Il est primordial que les acteurs puissent se projeter dans le futur de l'industrie".

Retrouvez dès à présent l'ensemble des interventions du Sustainable Mobility Forum !

Nouveau call-to-action