Video time
16:09 min

Le MaaS : de l'idéation à l'implémentation

Par : Jérémie Jakubowicz
8 février 2022
Temps de visionnage16:09 min

La mobilité a beaucoup évolué ces dernières années, et de nouvelles solutions ont été mises en place pour répondre aux nouveaux besoins. C’est le cas notamment du MaaS, une application unique qui regroupe différents services de mobilité. Présent sur la scène du Sustainable Mobility Forum, Aurélien Cottet, expert affilié au HUB Institute, présente ce concept.

En préambule, Aurélien Cottet, expert affilié au HUB Institute, rappelle l’importance de réduire le CO2 au niveau de la mobilité. Cependant, il est indispensable de régler le problème de congestion des routes. En effet, les embouteillages créent beaucoup d’émissions et génèrent également beaucoup de frustration pour les usagers de la route. 

Dès lors, il devient indispensable de réfléchir à de nouvelles alternatives pour réduire le nombre de voitures tout en ne sacrifiant pas la mobilité. Pour réussir cette démarche, certains outils technologiques peuvent se révéler utiles. L’expert présente le MaaS (Mobility as a Service), une “Super app” qui regroupe l’ensemble des services autour de la mobilité. 

Pour illustrer son propos, Aurélien Cottet prend l’exemple d’Amazon qui s’est positionné sur de multiples services tout en faisant en sorte d’unifier les processus. Le MaaS fonctionne de la même manière, mais dans le cadre de la mobilité. 

Quand on parle de mobilité, il faut prendre conscience qu’il y en a plusieurs, mais la plus importante reste celle de la vie quotidienne.

- Aurélien Cottet, expert affilié au HUB Institute

L’expert du HUB Institute explique que l’utilisation première du MaaS doit se faire à un niveau local, car c’est à cette échelle qu’il y a le plus de déplacements. Lorsque les individus se déplacent hors de leur ville c’est selon lui, en règle générale, pour partir en congés ou pour les affaires, or cela ne représente que 10% des déplacements dans le monde. 

Pour penser le MaaS à un niveau local, il est indispensable de prendre en compte certains paramètres comme le coût du déplacement mais également le statut social des individus (étudiants/travailleurs) et les raisons du déplacement. 

Dans la suite de son intervention, Aurélien Cottet explique les différents niveaux de maturité technologique du MaaS. Réparties en 4 niveaux, ces étapes permettent de donner de manière progressive des indications plus précises sur les trajets dans les endroits où le MaaS est déployé. Par exemple, il est possible de savoir si un bus est à l’heure ou non, ou bien de connaître les tarifs des billets.

Cette application englobe 3 types de business :

  • B2G (Business to Government) : MaaS déployé et géré par les villes comprenant l’ensemble des transports du territoire mais aussi sa grille tarifaire
  • B2B : une version qui permet aux entreprises de proposer des solutions de mobilité pour leurs employés
  • B2C : une plateforme qui intègre tous les services pour le client final 

Pour conclure, Aurélien Cottet explique que la compréhension du territoire est un facteur indispensable dans la réussite de l’intégration du MaaS. Il faut donc réfléchir à chaque étape en amont pour avoir une idée plus précise des besoins.


Retrouvez dès à présent l'ensemble des interventions du Sustainable Mobility Forum !

Nouveau call-to-action