Video time
06:34 min

La Nouvelle Aquitaine : enjeux et solutions

Par : Jérémie Jakubowicz
8 février 2022
Temps de visionnage06:34 min

La mobilité est un enjeu majeur depuis de nombreuses années, notamment à l’échelle des territoires. Plus que jamais, avec la transformation des villes, il devient indispensable aux collectivités territoriales de proposer des solutions capables de répondre aux nouveaux enjeux de déplacements des habitants. Présent au Sustainable Mobility Forum, Alain Rousset président de la région Nouvelle Aquitaine présente les solutions au sein de sa Région.

En propos liminaire, Alain Rousset rappelle la triple démarche que la région Nouvelle Aquitaine souhaite mettre en avant en matière de mobilité. Comme le rappelle le président, il existe d’abord une collaboration avec 400 scientifiques travaillant régulièrement avec la Région Nouvelle Aquitaine, et devant se réunir prochainement pour analyser le réchauffement climatique. 

Le monde de demain ne sera plus celui d’aujourd’hui, il est impératif que les chefs d’entreprises, les organisations agricoles, les élus etc. accélèrent la transformation de la société.

- Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle aquitaine 

Pour Alain Rousset, le deuxième défi à relever est celui de la mobilité au sens large : il s’agit évidemment des véhicules électriques mais surtout celui des transports collectifs qui sont un enjeu important au sein de l’Agglomération pour aller travailler ou étudier. Le covoiturage est également un moyen de favoriser les déplacements et doit être encouragé pour, par exemple, aller faire ses courses. 

Le président de la Région Nouvelle Aquitaine évoque notamment les investissements en terme de réseau ferroviaire qu’il faut moderniser. Alain Rousset indique qu’il faut améliorer ce qu’il appelle “les lignes de desserte fine du territoire” dans les 10 prochaines années. “C’est un travail colossal, mais il faut que dans les dix prochaines années, des villes comme Limoges ou Angoulême, ou même des plus petites villes, soient reliées par un réseau ferroviaire”.

Il s'agit probablement du plus grand chantier de la décennie ; il faut qu’entre Bordeaux et Toulouse, ou même Bordeaux et l’Espagne, une seconde voie ferroviaire soit créée pour ne pas fragiliser la circulation des transports en cas d’accident.

- Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle aquitaine 

Pour conclure, Alain Rousset explique que la modernisation du réseau ferroviaire devra améliorer la circulation autour de 3 points : 

  • la fréquentation
  • la régularité 
  • la capacité

"Cette seconde ligne doit devenir une épine dorsale de la région entre les villes moyennes” ajoute t-il en évoquant la nécessité de décarboner les usages dans le cadre d’une transformation technologique d’ampleur, en abandonnant le diesel ou en utilisant l’énergie solaire.


Retrouvez dès à présent l'ensemble des interventions du Sustainable Mobility Forum !

Nouveau call-to-action