Video time
07:54 min

Plan “Marseille en grand” : la cité phocéenne veut inverser la tendance

Par : Agnès Mascla
8 février 2022
Temps de visionnage07:54 min

2022 annonce une nouvelle ère pour Marseille : avec 250 millions de subventions de l’État et 750 millions d’avance, le plan “Marseille en grand” promet un renouveau pour la deuxième ville de France. Présente sur la scène du Sustainable Mobility Forum, Audrey Gatian, adjointe au maire de Marseille, revient sur les grands enjeux de mobilité pour la cité phocéenne. 

“Ce plan de transformation de la ville s’inscrit dans un contexte assez complexe”, explique Audrey Gatian. En effet, la ville étant très étendue (9,5 fois plus que Paris), elle se retrouve en retard sur le développement de ces transports en commun. Audrey Gatian présente ainsi l’ambition derrière le développement du tramway aux quartiers nord, jusque-là exclus et peu desservis par les transports.

L’objectif est de recoudre la ville et créer une intermodalité entre les gares, jusqu’ici encore trop peu utilisées dans le réseau urbain.

- Audrey Gatian, Adjointe au Maire (Ville de Marseille)

La ville de Marseille compte également développer les mobilités douces, mais doit faire face à certains challenges. Parmi eux : le faible nombre d’infrastructures cyclables. “Nous sentons cependant un engouement à ce sujet, et nous tâchons de faire changer ce paradigme”, précise Audrey Gatian. La municipalité a également mis à disposition de la population diverses flottes de vélos à assistance électrique dans le but de favoriser l’usage des mobilités douces. ”Notre but est de ne pas développer ces leviers uniquement dans le centre de Marseille”, précise l’élue.

Autre objectif fixé par la municipalité : rendre la ville neutre en carbone à horizon 2030. “C’est un plan très ambitieux. Nous partons de loin, mais nous avons à coeur de changer le paradigme”, précise Audrey Gatian. En effet, Marseille est parmi les villes les plus embouteillées de France et parmi les dernières villes cyclables de France. Au-delà des projets précédemment cités, la municipalité entend également réorganiser l’espace public. Cela passe notamment par la renaturalisation de la ville, afin de rendre les déplacements piétons plus agréables.


Retrouvez dès à présent l'ensemble des interventions du Sustainable Mobility Forum !

Nouveau call-to-action