Image
Cover replay Keolis

Expertise data mobilité : Keolis dévoile sa nouvelle entité Hove

Par : Lila Ricci
10 mars 2022
Temps de lecture : 4 min
Chapo

Le Groupe Keolis annonce la création de Hove une nouvelle filiale 100% spécialisée dans le développement de produits et d’outils numériques. Nicolas Cosson, Président de cette nouvelle entité, nous en a présenté les missions, et les besoins voyageurs auxquels celle-ci entend répondre grâce à la data.

En partenariat avec
Body

HUB Institute : Que représente le lancement de Hove pour le Groupe Keolis ?

nicolas cossonNicolas Cosson : Avec Hove, Keolis muscle son offre numérique. En regroupant les experts des données mobilité au sein d’une même entité, les produits, services et outils numériques du Groupe seront plus visibles et leur développement mieux coordonné.

Le portefeuille de produits développés vise à répondre à 3 grands enjeux : améliorer la fluidité du parcours client, toujours mieux analyser la demande de mobilité et analyser la performance des transports.

HUB Institute : Pourquoi la data est elle un enjeu clé pour les collectivités et les transporteurs ? Comment Hove aide-t-il les collectivités dans la valorisation des données mobilités ? 

NC : La pandémie de la COVID a radicalement changé les comportements des voyageurs dans beaucoup de pays. J'aime bien prendre pour exemples l’hygiène et le confort, deux notions qui sont très vite devenues essentielles pour les autorités organisatrices lorsqu’il a été question de “reconquérir les voyageurs”.

patternsLa question du confort passe par la question de l’affluence : le nombre de personnes dans les rames aux heures de pointe peut décourager de prendre les transports en commun. Avec la data, on peut estimer avec précision l’affluence dans un bus ou un train. Notre solution DotPulse se démarque des solutions existantes, car le comptage est effectué au moyen d’un boîtier connecté au Wi-Fi et placé dans le bus ou tram. Les chiffres obtenus sont plus complets, plus exacts, et un indice peut être communiqué en temps réel aux voyageurs.

Ce boîtier permet aussi de mesurer la vitesse moyenne sur une section : sans qu’aucune information personnelle ne soit stockée, nous sommes en mesure de voir à quelle heure un passager est monté à telle station, et à quelle heure il est descendu.

Nous cherchons aussi à rendre les transports  toujours plus adaptés aux besoins exprimés par les voyageurs et à leurs modes de vie. Pour cela nous avons développé une solution reconstituant tous les déplacements d’un territoire à partir des traces GPS. Nous nous servons de données provenant principalement d'applications météo, qui utilisent la géolocalisation. Avec l'Institut Paris Region et le réseau Mass Transit francilien, nos experts ont ainsi monitoré la performance de l’offre Transilien par rapport à l’utilisation de la voiture sur 3 corridors principaux.

Nous sommes également en mesure de connaître la part modale et les interconnexions, de dire, par exemple, qu'un utilisateur a commencé son trajet en vélo avant de prendre le métro, qu’il a pris une correspondance et est ressorti à telle station. Ainsi, si les données montrent qu’un grand nombre de voyageurs utilisent leur automobile sur un corridor donné, c'est peut-être qu'il y manque une ligne de bus, ou une station de vélo. Ces informations sont essentielles pour les collectivités qui cherchent à lutter contre la congestion et la pollution.

HUB Institute : Qu'en est-il du MaaS ?

NC : Les données sont au cœur des projets de mobilité servicielle - en particulier les données d’information voyageur : les horaires prévisionnels, les infos en temps réel comme le prochain passage… Mais aussi toutes les données autres que celles des transports en commun ! Je pense notamment aux données de la ville pour le guidage multimodal, aux Points d’Intérêts pour l’orientation, à la météo ou la qualité de l’air pour aider à choisir le bon mode de transport, etc…

navitia mainToutes ces données nous les rassemblons dans notre plateforme d’information voyageur Navitia, qui alimentent les applications de mobilité de près de 50 réseaux de transport en France. Mais aussi tout un tas d’acteurs qui en ont besoin pour guider leurs utilisateurs : des agences immobilières, des sites d’emploi ou même de rencontres !

Pas de données : pas de MaaS ! Encore faut-il qu’elle soit de qualité et disponible en temps réel… C’est ce que nous faisons : nous fournissons le meilleur de l’information voyageur.

HUB Institute : Que représente votre modèle sur le marché ? 

NC : La data nous sert à faciliter le voyage, à modéliser un territoire, montrer où se situent les flux, etc. Nous savons la manier pour la traduire dans des formats utilisables soit par nous dans nos plateformes, soit par des tiers. Nous mettons notre ADN, qui est centré autour de l'open data et de l'open source, au service des opérateurs de transport, des autorités organisatrices des mobilités, des voyageurs, mais aussi des développeurs.

Là où nous nous démarquons, c'est que nous ne sommes pas une boîte de data qui fait de la mobilité. Nous sommes des experts en mobilité qui faisons de la data, avec une vraie compréhension des enjeux du transport en commun et des métiers, et une vraie proximité territoriale.

Nouveau call-to-action

Envie de nous partager vos insights ?
Profile picture for user Lila Ricci
Lila
Ricci
Chef de projet Sustainable