Data
Reportage
TGIF

1,2,3 DATA : l'exposition à la Fondation EDF

Thank God It's Friday ! Pour notre premier rendez-vous de fin de semaine, nous sommes allés à la découverte de l'exposition 1,2,3 DATA, à voir à la Fondation EDF jusqu'au 6 octobre 2018.

Pour aller plus loin : 3 questions à David Bihanic, designer, maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et commissaire de l'exposition.

Qu’est-ce que le data design ?
Ce que j’ai coutume de dire, c’est que c’est une pratique de design ou artistique qui consiste à essayer d’extraire de la valeur de ce matériau premier, cette espèce de matière un peu informe qu’est la donnée. Ce qu’il s’agit d’extraire, c’est à la fois ce qui est bon, ce qui est beau et utile pour nous. L’activité de design consiste typiquement à trouver la valeur collective dans ce matériau premier et à le transformer en objet à plusieurs valeurs ajoutées. Il y a beaucoup d’outils pour le faire, beaucoup de perspectives, beaucoup de points de vues et de démarches mais cette guideline reste relativement commune.

C’est une belle année pour l’art numérique (exposition Artistes et Robots, Atelier des lumières, Team Lab…). Quel regard portez-vous sur ces nouveaux formats ?
C’est un heureux hasard sans concertation. Il y a aussi l’exposition Coder le monde à Beaubourg qui est complémentaire avec ce que l’on propose ici. Je crois que c’est un moment clé aujourd’hui pour s’interroger sur cette création qui n’est plus en marge du terrain créatif, qui est véritablement au cœur des pratiques. C’est de concert que l’on arrive à montrer qu’il y a un intérêt à soutenir ces projets créatifs qui sont constitutifs d’une nouvelle manière de faire Art aujourd’hui. Et nous sommes aussi heureux du fait que cela peut rejoindre des intentions nouvelles sur la manière dont les publics s’impliquent dans les expositions. Il y a du participatif dans cette exposition et dans celles que vous avez citées, et ça aussi c’est une tendance nouvelle qui va certainement s’accentuer dans les temps à venir.

Quelle suite allez-vous donner à 1,2,3 DATA ?
Nous sommes en train de réfléchir à une itinérance de l’exposition, notamment un déplacement dans certains lieux EDF à l’étranger (Milan et Rome) sur un format plus petit, avec une sélection d’œuvres. Probablement aussi en France à Saclay ou Toulouse. Lille est devenue la capitale du design 2020 et à l’occasion de cet événement, un certain nombre d’expositions vont se monter. Ce n’est pas encore fait mais il n’est pas impossible que 1,2,3 DATA ait une occurrence à Lille à cette occasion ! 

interview
art