Image
future of work

Future of Work : 5 étapes de l'expérience collaborateur à réinventer

Par : Benoit Zante
27 novembre 2018
Temps de lecture : 4 min
Chapo

Pour l'édition 2018 du HUBREPORT Future of Work, les équipes du HUB Institute se sont concentrées sur cinq attentes des collaborateurs que les employeurs, manageurs et recruteurs doivent étudier avec attention. Des tendances à retrouver en détail dans notre HUBREPORT.

Body

S'intégrer dans un marché du travail complexe 

Le marché du travail est-il en train de se couper en deux, avec d'une part, des profils en pénurie, objets de toutes les attentions, et de l'autre, des exclus dont les compétences sont inadaptés aux besoins des recruteurs ? Le développement de l'Intelligence artificielle ne risque-t-elle pas de renforcer encore cette dualité ? Pour attirer les premiers, les recruteurs rivalisent d'attention et développent leur marketing RH... mais des solutions existent aussi pour former et développer les compétences des profils moins qualifiés.

Comment accompagne-t-on les cadres pour qu’ils s'auto-forment et soient acteurs de leur propre développement ?

"Et, de l’autre, comment aide-t-on ceux qui ne sont pas très scolaires, ou qui ont davantage des capacités manuelles qu’intellectuelles ? Nous avons la responsabilité de les aider, pour qu'ils développent de vraies expertises et sauvegardent un emploi" résume ainsi Emeline Bourgoin, la DRH d'ING en France.

Trouver sa place dans l'entreprise

Les entreprises négligent encore trop souvent la phase d'intégration des nouveaux venus, pourtant, cet "onboarding" est crucial : un programme d’intégration efficace augmente la productivité de 54% et la fidélisation de ses employés de 69% pendant les trois premières années qui suivent le recrutement, selon une étude européenne de la Vlerick Business School. Les entreprises doivent aussi prendre en compte l'arrivée d'une nouvelle population : la génération des "Millennials", qui a des attentes et des aspirations propres.

 

On a coutume d’opposer les générations mais en réalité je ne suis pas sûr que les gens soient si différents.

 

"C’est juste qu’ils n’ont pas le même niveau d’information quand ils arrivent dans l’entreprise" explique Gérard Bucourt, le DRH du groupe Bouygues : les premiers pas dans l'entreprise se révèlent donc cruciaux.

S'épanouir dans son cadre de travail 

Le bonheur au travail, une idée neuve ? Le sujet est de plus en plus d'actualité, et il ne s'agit pas seulement d'installer un baby-foot. De l'aménagement des bureaux aux outils collaboratifs, en passant par des modalités de travail plus flexibles, la palette de solutions à la disposition des managers et des dirigeants est très large. 

 

Le Bonheur se co-construit avec les équipes.

 

"Une seule personne ne peut pas être la bonne courroie de transmission.Tout le monde est responsable du bonheur" explique à ce sujet Caroline Loisel, digital consultante RH du HUB Institute. Conclusion : nommer un "Chief Happiness Officer" ne fait pas tout !

Améliorer ses performances en continu

Face au rythme des changements imposé par le digital, la formation continue est devenue essentielle. C'est aussi une demande forte de la part des collaborateurs, qui cherchent à développer leurs compétences tout au long de leur carrière. De nouvelles solutions s'offrent aux entreprises, pour démocratiser les formations et les déployer à grande échelle : "micro-learning", Mooc, Spooc, Social Learning, Réalité Virtuelle...

 

Les entreprises cherchent maintenant à former leurs salariés avec des formats plus longs et intensifs que par le passé.

 

"Avec notre programme d''upskilling', en une ou deux semaines, on peut rapidement faire monter en compétences des gens qui ont déjà un bagage. Avec le 'reskilling', on peut mener une reconversion professionnelle en 9 à 12 semaines de bootcamp" explique notamment Romain Paillard, COO et co-fondateur du Wagon, qui propose des formations au code, à l'UX et à la data science.

Sortir du cadre de l'entreprise

Freelances, indépendants, contrats courts, prise en régie... le CDI n'est plus la seule modalité de travail au sein des entreprises, ce qui fait émerger de nouveaux défis. Comment traiter ces nouveaux profils, souvent gérés par les départements achats plutôt que par les RH ? Quels nouveaux outils utiliser pour assurer leur suivi et leur engagement au sein de l'organisation ? Heureusement, les choses évoluent et des outils se développent pour faciliter les choses, du côté des entreprises comme des indépendants. Plus ouvertes et flexibles, les organisations qui savent s'adapter à ces nouvelles réalités en font aussi profiter leurs salariés "classiques".

Frantz Gault, associé fondateur de LBMG-Worklabs, cabinet de conseil RH, à l'origine de la plateforme Neo-nomade explique ainsi : "la flexibilité  organisationnelle est synonyme de liberté, de confiance, d’innovation. Cela veut dire un baromètre social plus positif, une attractivité accrue des talents."

Sur le long-terme, cela veut dire une modernisation de la culture et des pratiques managériales. 

CTA HUBREPORT Future of Work

Profile picture for user benoit.zante
Benoit
Zante

Benoit Zante est Head of research au HUB Institute. Il a plus de 8 ans d'expertise du digital et du marketing, développée chez CB News, au planning stratégique de Publicis, puis au sein de Petit Web, dont il est le co-fondateur. Il accompagne désormais les membres et clients du Hub Institute dans leur compréhension des tendances numériques qui impactent leurs métiers, à travers la réalisation des HUBREPORT.

Benoit Zante est Head of research au HUB Institute. Il a plus de 8 ans d'expertise du digital et du marketing, développée chez CB News, au planning stratégique de Publicis, puis au sein de Petit Web, dont il est le co-fondateur. Il accompagne désormais les membres et clients du Hub Institute dans leur compréhension des tendances numériques qui impactent leurs métiers, à travers la réalisation des HUBREPORT.

Lire la suite