Image
ITW-fiftyfive-harand

Réconciliation des données online-offline : quels impacts sur le business?

Par : Thibault Deschamps
10 septembre 2019
Temps de lecture : 2 min
Chapo

Dans cette interview, Pierre Harand, Managing Director de fifty-five France nous explique pourquoi la tendance du ROPO (pour Research Online Purchase Offline) oblige les marques à réconcilier leurs données online et offline.

En partenariat avec
Body

Pourtant opposés dans les dictionnaires anglais et français, les termes "online" et "offline" se trouvent nécessairement corrélés dans le jargon marketing, car comme le rappelle Pierre Harand : « [Les consommateurs] prennent leurs décisions d’achat très largement sur le web, mais en réalité ce sont des transactions qui se concluent ensuite dans le monde physique ».

Ainsi, le digital stimulerait le commerce physique plutôt que de l’anéantir. La Fevad estime d’ailleurs que l’e-commerce représenterait moins de 10% des ventes globales en France. A l'inverse, 55% des personnes effectuent un achat en entrant dans un magasin physique (ce qui donne d'ailleurs son nom à fifty-five). Un chiffre bien plus impactant que celui du e-commerce, certes, mais attention : les canaux digitaux ne font pas concurrence aux points de vente physique, au contraire. Complémentaires, ils enrichissent l’expérience de vente, notamment grâce à la data. 

Accompagnant ses partenaires annonceurs dans leurs projets omnicanaux depuis près de dix ans, fifty-five se spécialise dans la réconciliation des données on/off. L’enjeu : prouver l’existence du lien entre les investissements dans le digital et les achats en magasin, et surtout « être en mesure d’optimiser ces investissements à l’aune de leur impact business réel ».

Une expertise qui aura notamment permis au Groupe Renault d’accroître le nombre de leads générés par ses campagnes de 9%, sans budget média supplémentaire. « Le marché automobile est très concerné par le sujet du on/off, car si le consommateur moyen recherche sa nouvelle voiture sur Internet, il l’achète quasi exclusivement en concession », complète Pierre Harand.

En outre, cette interview est l’occasion d’en savoir plus, en avant-première, sur les actions opérées pour AXA. Ce leader du secteur de l’assurance, disposant de quantités de données considérables dans un milieu où la confiance et le respect de la vie privée sont de mise, fait lui aussi face à des enjeux considérables d’omnicanalité.

Elise Bert Leduc, Chief Marketing, Customer, Digital, Data & Partnerships Officer, accompagnera fifty-five sur les planches du HUBFORUM le 16 octobre prochain.

HUBFORUM 2019

Profile picture for user tdeschamps
Thibault
Deschamps
Content manager

La mission de Thibault en tant que Content Manager est de concevoir un storytelling performant associant la richesse des contenus de nos partenaires (IBM, Microsoft, Linkfluence, …) et les performances de nos formats éditoriaux (interviews, articles de fond, case study, condensés d’étude...) afin de leur garantir le meilleur rayonnement . 

Titulaire d’un master de journalisme et d’un DUT Services et Réseaux de Communication, Thibault s'appuie également sur sa culture de l’IT et du marketing,...