Image
Image-Next-City

Comment co-concevoir la ville durable ?

Par : Sefiane Thiam
14 juillet 2020
Temps de lecture : 4 min
Chapo

Bouleversé par la crise du COVID-19, le lien qui unit le citoyen au territoire évolue. Les attentes se font plus grandes, tant économiquement que socialement et écologiquement, et poussent les villes à se réinventer.

Body

Dans le cadre de l’émergence de la Next Economy, détaillée dans notre manifeste, la Next City doit se développer pour faciliter ce développement. Les villes s’organisent, notamment grâce à la collaboration internationale, facilitée par les nouveaux outils, services et organisations de collaborations dont l’usage c’est massifié pendant la période de confinement.

C40 Cities s'engage pour une reprise verte

L’organisation C40 a été fondée en 2005 et rassemble aujourd’hui 94 grandes villes mondiales telles que Los Angeles, Paris, Buenos Aires, Sydney, Freetown ou Hong Kong; qui représentent à elles seuls 25% du PIB mondial et près d’1 habitant sur 12. L’objectif de C40 est de lutter contre le réchauffement climatique en encourageant la collaboration efficace entre les villes afin qu’elles partagent leurs connaissances et mènent des actions collectives, significatives, mesurables et durables.
 

Durant les derniers mois, les maires de 38 villes membres se sont réunis à plusieurs reprises afin de former un groupe de travail et d’aborder le sujet du Covid-19 mais surtout de la reprise qui devra, selon eux, être plus verte et permettre un tournant dans la relation à l’environnement. Selon Michael Rubens Bloomberg, C40 Board President et Maire de New York City (2002-2013), ce partenariat entre les villes permet de "travailler à la reprise économique de manière à nous mener vers l'avenir et non vers le passé" .

Le résultat de cette coopération est la publication d’un cadre stratégique clair pour une reprise durable et d’une feuille de route commune post-covid pour toutes les villes membres, qui s’articule autour de 9 engagements 

  • Il faut éviter un retour à la normale vers un monde qui se dirige vers un réchauffement global d'au moins 3°C.
  • La relance doit être guidée par le respect de la santé publique et de l'expertise scientifique afin d'assurer la sécurité des habitants des villes.
  • L'excellence des services publics, les investissements publics et une plus grande résilience des communautés constitueront une base solide pour la reprise.
  • La relance doit aborder les questions d'équité mis en lumière par la crise, par exemple les travailleurs essentiels devront être célébrés et rémunérés en conséquence.
  • Il convient d'investir pour se protéger contre les menaces futures et améliorer la résilience de nos villes en soutenant les personnes touchées par les risques climatiques et sanitaires
  • L'action en faveur du climat peut accélérer la reprise économique et renforcer l'équité sociale, grâce à l'utilisation de nouvelles technologies et à la création de nouvelles industries et de nouveaux emplois.
  • Les villes s'engagent pour une reprise saine, équitable et durable. 
  • Les villes utiliseront leur voix collective et leurs actions individuelles pour obtenir le soutien des gouvernements nationaux
  • Les villes utiliseront leur voix collective et leurs action individuelles pour obtenir le soutien des organisations internationales.

D'autres initiatives de coopération 

Il existe bien d’autres associations de villes, qui capitalisent sur la collaboration pour contribuer activement à l’émergence d’une ville plus durable et inclusive. En voici quelques-unes qui ont retenu notre attention.

Le Global Resilient Cities Network est un réseau collaboratif de plus de 90 villes supportées par la fondation Rockefeller et la Banque Mondial. Son ambition est d’aider les villes à se reconstruire après la crise du COVID-19 de manière holistique en abordant les grands enjeux de résilience. Pour cela, l’organisation mise sur la collaboration grâce à une communauté en ligne, des briefings hebdomadaires d’experts ainsi que des notes techniques mensuelles, et la conception d’une boite à outils d’analyse de données adaptée aux villes.

Lancé en pleine crise du Covid, l’organisation Global Cities For Health permet la mise en place de réponses collectives aux urgences sanitaires mondiales. En effet, GCFH a développé une plateforme en ligne sur laquelle chaque administration publique peut partager les initiatives concrètes mise en place (plan, stratégies, politiques) et ainsi les enseignements de celles-ci. Ainsi les décideurs des villes peuvent bénéficier de retours d’expérience d’autres villes traversant des situations similaires et ainsi réagir en conséquence.

Enfin, le groupe Cities For All s’attaque à l’accessibilité dans les grandes villes. Sous l’impulsion de signataires fondateurs tels que Berlin, Chicago ou New York, les décisionnaires des villes membres se réunissent périodiquement pour échanger avec des experts et des associations au sujet du handicap et de l’accessibilité. Pendant le COVID-19, C4All a créé une série de webinaires pour aider les villes à concevoir et à coordonner des stratégies de protection des personnes âgées et handicapées.

HUBCITIES SUMMIT

Profile picture for user SThiam
Sefiane
Thiam
Chef de projet Sustainable Insights