Foxintelligence propose un nouveau modèle pour fiabiliser les données transactionnelles en e-commerce

Par : Maxime Tricoire
31 janvier 2020
Temps de visionnage min

Les données transactionnelles revêtent aujourd’hui une importance capitale pour les retailers. Et la montée en puissance des marketplaces ne devrait qu’intensifier ce constat. On estime ainsi qu’en 2019, ce type de plateforme représentait près de 30% du chiffre d’affaires du secteur de l’e-commerce. Pour en discuter, le HUBDAY Future of Retail & E-commerce a accueilli sur scène Edouard Natté, fondateur & CEO, de Foxintelligence.

  • "Aujourd’hui, nous dressons un constat simple : il n’existe aucune donnée fiable concernant l’e-commerce" explique Edouard Natté. Et pour cause : là où les retailers traditionnelles n’hésitent pas à partager leurs données transactionnelles avec différents instituts, les e-commerçants sont quant à eux beaucoup moins enclins à communiquer ce type données.
     
  • Pour changer cela, Foxintelligence se détourne des e-commerçants pour aller récupérer cette donnée transactionnelle directement auprès des consommateurs. À cet effet, elle propose à ses clients 3 outils distincts :
    • Cleanfox, qui va analyser anonymement les boites mail des quelque 2,5 millions d’utilisateurs, afin de récupérer les reçus électroniques liés aux sites marchands.
    • Foxbrain, qui va nettoyer les jeux de données précédemment récoltés de manière à faire émerger les insights cachés derrière les achats.
    • Foxwatch, qui va permettre aux partenaires de Foxintelligence d’accéder et de visualiser à l’ensemble des données récoltées.

  • L’utilisation de ce type d’outil devient aujourd’hui de plus en plus nécessaire, en particulier à l’heure de la démocratisation des marketplaces. Le dispositif de Fox Intelligence permet par exemple de :
    • Monitorer sa marketplace, en analysant les chiffres d’affaires et les évolutions de parts de marché de ses concurrents.
    • Avoir la meilleure offre par catégorie, en identifiant les pricing adéquats ou les produits les plus plébiscités.
    • Identifier les vendeurs tiers, pour ensuite attirer les top sellers sur sa marketplace.
    • Avoir la bonne discussion avec ses vendeurs, en utilisant la donnée pour retenir les meilleurs et les éduquer sur leurs performances.

  • "Ce que nous faisons peut se résumer à deux choses. La première est d’apporter de la transparence là où il n’y en a pas. La deuxième, faire en sorte que les stratégies data driven rentrent dans le quotidien des entreprises de manière simple et fiable" conclut Édouard Natté.