Comment Clear Channel fait émerger les marques grâce au DOOH

Par : Eulalie Vignais
31 janvier 2020
Temps de visionnage min

L’affichage extérieur est le plus vieux média du monde. Avec le DOOH (Digital Out Of Home) il est renouvelé, les affiches prennent vie et s’animent. Jérôme Dumond, directeur du marketing stratégique et de la transformation digitale de Clear Channel France nous explique comment les marques peuvent émerger avec le DOOH.

Faire émerger les marques dans un média ça a toujours présenté plusieurs problématiques :

  • La Brand Safety
     
  • Maximiser le ROI des opérations

Risques pour l'image de marque, risques à l'investissement, ces deux enjeux contraignent les communicants à devenir des gestionnaires de risque, ce qui complique l’innovation et la créativité.

  • Pour répondre à ces problématiques, Clear Channel a choisi de s’appuyer sur un média puissant car historique, qu’est l’affichage. Celui-ci a la particularité d'atteindre le consommateur à un moment clé : lorsqu'il est en mobilité et difficilement atteignable par d'autres médias.
     
  • 87% des enseignes GMS (grandes et moyennes surfaces) voient leurs zones de chalandise couvertes par l’OOH. Il est aujourd'hui possible de rendre cette couverture beaucoup plus massive et impactante via le DOOH (des écrans d'affichage numériques permettant une plus grande diversité de formats et de créativité) qui, grâce à un ciblage optimisé par la donnée, permet de contextualiser la communication et de réaliser de vraies performances en magasin.
     
  • Le digital, c’est aussi des histoires. "Aujourd’hui, on les raconte beaucoup sur les réseaux sociaux, ce qui est dommage car elles ne résident que sur nos smartphones." Clear Channel a donc créé le format “Hyperstories”.
     
  • Hyperstories, ce sont des stories qui sont aussi visibles dans les rues, les stations de métro, les arrêts de bus… Clear Channel, qui intègre BRUT. à son réseau de partenaires éditoriaux, propose des hyperstories informatives sur des sujets sociaux et environnementaux intéressant le public de la même façon que sur les réseaux sociaux. On pense par exemple à des histoires expliquant comment les écoles luttent contre le gaspillage alimentaire.
     
  • Bien qu'épris du format "story" sur les réseaux sociaux, les jeunes possèdent leur propre vocabulaire, et il est parfois bien difficile pour les marques de savoir s'y adapter. C’est pourquoi Clear Channel s’est associé avec Jam, et met à la disposition des marques et collectivités de nouveaux moyens de sonder les 15-25 ans sur leurs produits et services.
     
  • Autre exemple de partenariat innovant : Clear Channel s'associe avec Too Good To Go (service permettant de réduire le gaspillage alimentaire) afin de permettre aux foncières commerciales et aux villes de mettre en avant, de façon ultra-géolocalisée, les commerces partenaires de l’application Too Good To Go sur les totems digitaux.
     
  • “Le DOOH absorbe une partie de la technologie pour raconter des histoires et créer un écosystème vertueux pour tous. Nos partenaires peuvent compter sur un reach incroyable et, qu'ils soient retailers ou marques, peuvent réinventer la façon dont ils existent dans le paysage publicitaire”. - Jérôme Dumond, directeur du marketing stratégique et de la transformation digitale Clear Channel