Image
HUBInstitute-tribune-hubdayfutureofwork

Le déploiement des algorithmes dans les RH : distinguer la réalité de la fiction.

Par : Emeric Kubiak
4 juin 2021
Temps de lecture : 3 min
Chapo

Les algorithmes sont de plus en plus présents dans les activités RH. Et à juste titre : plusieurs études ont démontré qu’un algorithme bien construit permet de prendre de bien meilleures décisions de recrutement. Pourtant, même si les algorithmes sont présents dans toutes les conversations, ils restent largement, et malheureusement, incompris. Dans cette tribune, Emeric Kubiak, Research Psychologist pour AssessFirst, revient sur l’importance de distinguer la réalité de la fiction.

En partenariat avec
Body

Nouveau call-to-action

Vous souhaitez en savoir plus sur les perspectives d’avenirs du secteur RH et management ? Inscrivez-vous dès maintenant au HUBDAY Future of Work et profitez d’une trentaine de témoignages d’entreprises innovantes !


Généralement alimentés par une confusion entre réalisme des fictions - où l’intelligence artificielle “forte” dotée de conscience est légion, et réalité de l’algorithmique moderne, les débats autour des algorithmes et de l’IA dans les activités RH (e.g. recrutement) sont encore trop souvent envisagés dans une perspective dualiste : les Hommes contre les machines. Cette tendance amène malheureusement à considérer les algorithmes comme des menaces, plutôt que des opportunités, et à les juger de manière passionnée, plutôt que raisonnée. En résulte qu’en recrutement, les professionnels sont parfois réticents à intégrer des méthodes mécaniques et standardisées dans leurs pratiques, car ils les perçoivent comme des obstacles à leur autonomie décisionnelle. Ces préoccupations égocentriques sont toutefois légitimes et inhérentes à tout changement organisationnel : plutôt que d’accuser, il est ainsi nécessaire d’accompagner leur levée.

Dans cette optique, la responsabilité est double. D’une part, les concepteurs ont pour devoir de démontrer l’utilité des algorithmes dans les process de recrutement, et ainsi à s’investir dans la vulgarisation de leurs apports, de leurs capacités et de leur construction. Face à ce type de préoccupations et réactions émotionnelles, la priorité est en effet d’écouter, de soutenir et d’aider les utilisateurs à comprendre ce que sont les algorithmes, et ce qu’ils ne sont pas - et ne seront peut-être jamais : pour quel problème donné l’algorithme a-t-il était conçu ? Quelles sont ses limites ? Quand l’outil peut-il faire une erreur ? Comment l’outil prend-il une décision ? La maîtrise de ces éléments permettra aux utilisateurs de savoir quand accepter, compléter, ou même ignorer les recommandations de l’outil. D’autre part, les utilisateurs, s’ils veulent pouvoir garder leur autonomie et leur capacité de décision, ont tout intérêt à mettre en place des actions adaptatives. Exprimer leurs craintes, poser des questions et chercher des réponses, dans une optique de compréhension, plutôt que de défiance : la curiosité et la compréhension des algorithmes, sans nécessairement devenir expert, sont les clés pour pouvoir exploiter leur potentiel et les utiliser avec pertinence.

Dans les RH, les algorithmes permettent de prendre des décisions plus objectives et efficaces. Aussi, il est important de recentrer les débats sur ce qu’ils sont réellement : des ensembles de règles opératoires et logiques pour résoudre un problème. Comme chacun en utilise, inconsciemment, tous les jours, pour résoudre des “problèmes” plus simples de la vie courante (par exemple s’habiller le matin en fonction de la météo). L’atteinte de la singularité technologique - où l’intelligence des machines dépasserait de très loin l’intelligence humaine et où les machines auraient conscience d’exister - reste une hypothèse lointaine, et ne devrait pas devenir la référence sur laquelle chacun se fait un avis sur l’utilité présente des algorithmes dans son activité.


Vous souhaitez en savoir plus sur les perspectives d’avenirs du secteur RH et management ? Inscrivez-vous dès maintenant au HUBDAY Future of Work et profitez d’une trentaine de témoignages d’entreprises innovantes !

Nouveau call-to-action

Envie de nous partager vos insights ?
Profile picture for user Emeric Kubiak
Emeric
Kubiak
Research Psychologist, AssessFirst