Image
Hubinstitute-Hubtalk-RH-Management

Dans un monde en changement, maximiser l’agilité de son organisation : culture, process, outils

Par : Keltoum Lehbab
15 mars 2021
Temps de lecture : 9 min
Chapo

Dans le contexte actuel, les RH doivent travailler sur la raison d’être de l’entreprise et repenser en profondeur leur organisation. Les entreprises et les collaborateurs ont démontré une grande capacité d’adaptation pendant la crise sanitaire. Mais comment pérenniser ces efforts pour en faire de vrais leviers d’agilité ? Le HUB Institute, accompagné des représentants du Groupe SOS, WittyFit, Indeed, Rise Up, Teaminside group, Leboncoin, Zepresenters et Nestlé y répondent. 

Body
visu speakers rh

Maximiser l’agilité de son organisation dans un monde en changement 

Dans un monde VUCA (Volatility, Uncertainty, Complexity, Ambiguity), où les changements sont devenus la norme, l’objectif est de devenir “anti-fragile”. "La pandémie n’est qu'une disruption de plus parmi 11 autres types de disruptions dont des ruptures économiques, géopolitiques, démographiques, etc. On se rend souvent compte un peu trop tard que le monde est en train de changer." explique Emmanuel Vivier. 

Commencer à voir le changement comme la normalité, voire comme une opportunité

- Nassim Nicholas Taleb, Antifragile : Things that gain from disorder

Aujourd’hui, les modèles qui fonctionnent sont des modèles agiles et très réactifs. L’idée c’est de ne plus avoir à dire quoi faire, comment le faire et être constamment surveillé. C’est fixer une vision et avoir confiance, mais surtout faire preuve de patience et de résilience. 

Cette capacité à se tromper et à se relever accélère la courbe d’apprentissage dans les start-ups. En une année, une petite startup peut prendre l’équivalent de 10 ans d'expérience grâce au test & learn : “On n’a plus le temps d’être dans la perfection, il faut être dans la débrouillardise”, soutient Emmanuel Vivier.

Du baromètre social à l’innovation managériale : retour d'expérience du groupe SOS

La crise de la COVID a transformé la demande en entreprise. Depuis plusieurs années les entreprises cherchent à recruter et garder des collaborateurs engagés. Selon une étude de Harvard et du MIT, un collaborateur engagé est : 

  • 2x moins malade
  • 6x moins absent 
  • 30% plus productif
  • 55% plus créatif 

Aujourd’hui, les entreprises sont confrontées à une concurrence perpétuelle et la créativité des collaborateurs devient leur carburant. "Collectivement et avant la COVID, dans le baromètre social et historique, plus de 90% de nos collaborateurs mentionnent le fait qu’il était important pour eux de travailler pour des entreprises et des groupes avec des valeurs sociales engagées.", explique Thibault Ronsin, DRH au Groupe SOS.

L’engagement collaborateur est le résultat d’un alignement entre les enjeux de l’entreprise et les besoins/aspirations du collaborateur.

- Nicolas Cabello, Sales Director (Wittyfit) 

Pour ce faire, il convient de considérer 3 éléments essentiels : 

  • Sponsoriser le projet par la direction générale.
  • Positionner les managers comme initiateurs du changement.
  • Rendre les collaborateurs acteurs de leur transformation. 

La première conviction était de mettre en œuvre un outil permettant d’avoir des données collectives pour mettre en place des plans d’action QVT (qualité de vie au travail). Être en cohérence avec ses engagements, gagner en agilité et en proximité avec ses collaborateurs, c’est le nouvel objectif des entreprises. “On le voit dans la conceptualisation de notre outil, il y a une vraie dimension qui est portée par la direction générale, où la solution va permettre d’avoir une vision globale de l’entreprise, et surtout de valider l’alignement entre la stratégie et la qualité terrain.”, explique Nicolas Cabello, Sales director (wittyfit);

Wittyfit va ainsi permettre d’outiller les managers pour le bon fonctionnement de leurs équipes, notamment grâce à des tableaux de bords adaptés, des rapports d’analyse, le partage des plans d’action et un accompagnement personnalisé. Connaître son équipe c’est 95% du travail d’un manager : le collaborateur c’est l’expert de son métier, c’est lui qui a les solutions pour améliorer la performance de ces tâches

Le changement est une opportunité RH : comment la saisir ? 

Premier site d’emploi dans le monde, Indeed est un moteur de recherche qui collecte un certain nombre de données afin de comprendre le comportement des candidats, des employeurs et des collaborateurs.

Le futur c’est maintenant, on a un besoin aujourd’hui, c’est d’être beaucoup plus réactif qu’avant.

- Eric Gras Évangéliste (Indeed)

Désormais, la grande majorité des candidats recherche le télétravail dans un poste. Plus de 80 % des collaborateurs pense ne jamais revenir aux conditions de travail avant COVID.  "On est passé d’un extrême à l’autre. Lorsqu’on a été habitué à une certaine forme d’autonomie de souplesse etc, il est difficile de reprendre cette liberté.", explique Eric Gras. Il semble pourtant y avoir un décalage entre les souhaits des recruteurs et ceux des candidats. Les recherches et mots clés liés au télétravail ont augmenté de plus de 180% sur les trois dernières années en France. Cependant les postes qui en proposent avaient augmenté de seulement 3 %. 

Aujourd’hui la France rattrape petit à petit son retard. L’Hexagone propose à peu près 4,7 % d'offres d’emploi incluant le télétravail, contre 8,4 % en Angleterre. Cette crise a modifié les exigences des candidats, les rendant plus exigeants. Ils sont 86 % à regarder les avis en ligne avant de postuler. Les pages entreprises ou se trouvent les avis se lisent de plus en plus. Ils cherchent de la transparence. Il faut savoir qu’aujourd’hui 64 % des candidats déclarent que si les avis sont négatifs, ils ne postulent pas. Les critères qui motivent les candidats à cliquer sur une offre d’emploi sont la rémunération avec 38 % ( la première attente des candidats), suivis de la localisation. 

Booster vos performances et engagez vos équipes avec le Blended Learning 

Il y a 20 ans, la tendance était d’avoir un vrai catalogue en ligne. Aujourd’hui, les tendances se sont inversées et ont accéléré avec la COVID. L’humain est actuellement au centre de l’apprentissage. Finalement, les entreprises ont dû mettre en place des dispositifs de formation inspirants et innovants. L’objectif : digitaliser les dispositifs tout en préservant leur efficacité et leurs caractéristiques. 

Les avantages du Blended Learning : 

  • Elle s’adapte aux contraintes de chacun: en terme de temps, en terme de niveau, en terme de coûts
  • Une expérience poussée vers l’hyperpersonnalisation
  • Un avantage pour les services RH et formations: ROI, marque employeur, conformité, fidélisation
  • Un avantage pour les apprenants: au cœur du processus, flexibilité d’apprentissage, adaptation…

Dans un monde en changement, saisissez l’opportunité de l’outsourcing 

Teaminside, C’est 4 principales activités : 

  • Le recrutement, cabinet de chasse spécialisé en talent digitaux 
  • Le RPO - délégation de chargés de recrutement, l’expertise du cabinet chez nos clients
  • Le management de transition, opérée par des dirigeants digitaux 
  • La délégation d’expert digitaux en immersion chez des clients 

Aujourd’hui, les équipes RH sont confrontées à plusieurs injonctions. Ces injonctions sont liées à l’accélération de la transformation des entreprises et amplifiées par les impacts de cette pandémie. Les directions des entreprises demandent plus d’agilité, ce qui se traduit sur le plan humain par des efforts importants portés par les équipes RH : mise en place du télétravail, réflexion sur le bien être des salariés, les enjeux de déconnection... et en plus le besoin de renforcer les équipes digitales... 

"Ce que nous remarquons, c’est que toutes ces injonctions pèsent énormément sur les équipes RH.  De plus, vu le contexte économique des entreprises, il faut faire tout cela à moyens constants." explique Hymane Ben Aoun, fondatrice Aravati (Teaminside Group). Les besoins en compétence et en talents sont toujours là et encore plus maintenant pour relever tous ces nouveaux défis. 

Le RPO,  recrutement process outsourcing, peut être une solution pour redonner de la bande passante aux équipes RH. Dans la démarche, le consultant du cabinet ou le chargé de recrutement vient physiquement dans l’entreprise . "On envoie un chargé de recrutement, 2 à 5 jours dans l’entreprise pour s’approprier tous les enjeux de l’entreprise, ses outils, apprendre à connaître les employés et faire avancer le processus de recrutement directement.", soutient Hymane Ben Aoun. Cela fait gagner énormément de temps au RH. Le recruteur est exclusivement dédié aux besoins de l'entreprise, et dispose de tous les outils et du savoir-faire du cabinet. 

Une autre solution pour faire gagner du temps aux équipes RH, LVDF.IO : l'outil qui permet d'automatiser les contrôles de références.

Il faut savoir que 25% des candidats arrêtent le processus de recrutement quand on leur demande leurs références. Cet outil permet ainsi de gagner du temps. Çela permet au recruteur d’avoir sans efforts particuliers un compte rendu complet sur la personne. 

  • Côté recruteurs : l’automatisation des demandes de références employeurs va permettre d’accélérer la prise de décision tout en allégeant et sécurisant les processus de recrutement.
     
  • Côte candidats : LVDF.io est une nouvelle manière de valoriser son profil ainsi que son expérience en obtenant la recommandation de ses anciens collègues ou managers. 

Comment faire du collaborateur un acteur et un ambassadeur du changement 

“On fait tous partie de la communauté de ceux qui conduisent le changement. Il faut le mettre en œuvre mais on subit les freins de l’organisation.Les gens qui vous écoutent ne s'intéressent pas à votre projet mais au changement que va générer votre projet. Ce n'est pas le projet qu’il faut rendre désirable, c’est le changement [...] certaines entreprises laissent cette promesse être portée par nos collaborateurs.” explique Sébastien Bernard Co fondateur ZEPRESENTERS. 

Leboncoin est une boite qui a pas mal grandi, on est passé de 130 techs en 2007 à 400 aujourd’hui.

- Guillaume Grillat Tech Community Ambassador Leboncoin 

Ensemble, ils ont essayé de mettre en place différents projets :  

  • Le travail d’organisation ouvert : proposer des projets sous le sponsoring d’une direction engineering ou une direction produit qui sont les deux grosses entités. L’objectif: le projet doit être accompagné dans le temps, et incarné par les équipes.
  • Le tech community Ambassador : faciliter l’apprentissage des équipes techs par des retours d'expérience. 

Ils donnent ainsi la chance aux collaborateurs de raconter leurs projets à travers le HUBSTORY  : 

  • Pitch : clarifier vos idées 
  • Storytelling : structurer votre histoire 
  • Storydesign : mettre en scène votre présentation 
  • Leadership : incarner votre projet 

"On propose au collaborateur de mesurer l’influence qu’ils peuvent avoir sur les autres", soutient Sébastien Bernard. La dramatisation, c’est savoir prendre la mesure des enjeux, et rendre importantes ces tâches. “Quand on demande au équipé qu’est ce que vous avez fait d’important? La plupart banalisent leur travail.” explique Sébastien Bernard. Un de leurs principaux objectifs : aider les équipes à ne pas banaliser ceux qu’il font. 

Vos collaborateurs sont-ils vos meilleurs storytellers ? 

Le besoin de proximité avec les candidats s’est accentué avec la crise. “On part du principe que les collaborateurs sont les meilleurs storytellers. Ils sont les mieux placés pour répondre aux questions que se posent les candidats.” soutient Fabienne Amante, Expérience candidat & marque employeur chez Nestlé France. Ils souhaitent plus d’accessibilités, plus d'authenticité et plus de transparence.  

On a une plateforme conversationnelle permettant à nos collaborateurs de partager leurs histoires de carrière”. explique Fabienne Amante afin de répondre à toutes les questions que peut se poser un candidat.

Profile picture for user Klehbab
Keltoum
Lehbab
Content Producer

Alternante en école de journalisme, Keltoum utilise ses connaissances du digital pour vous informer des dernières tendances. Après des précédentes expériences dans la radio, la presse écrite et la rédaction web, elle partage ses articles avec comme unique objectif : vous informer.