Image
Kantree X Orano

Digital Workplace : Comment passer le cap des Early Adopters ? Exemple de Kantree chez Orano

Par : Lora Radivojević
16 juin 2022
Temps de lecture : 2 min
Chapo

Les bienfaits du management transversal et collaboratif sont nombreux, mais comment encourager la transversalité dans les entreprises ? À l'occasion du HUBDAY Future of Work, Rémy Flandin, R&D/Innovation Portfolio Manager chez Orano, et Bruno Alcaras, VP Sales chez Kantree, reviennent sur l’exemple concret du projet d’amélioration et fluidification du collaboratif transversal suite à leur collaboration.

Body

Nouveau call-to-action

Retrouvez dès à présent l'ensemble des interventions vidéos du HUBDAY Future of Work !

En préambule, les intervenants mettent en lumière les difficultés identifiées dans le collaboratif transversal qui ont déclenché l’initiative d’Orano de tester un outil moderne de gestion d’activité tel que Kantree.

Premièrement, les intervenants mettent en avant la complexité à collaborer à distance qui se traduit par la difficulté à embarquer les collaborateurs sur un projet suite à leur dispersion géographique. Cela implique une succession de répétitions d’information et des malentendus sur les priorisations et les statuts des sujets à traiter.

Deuxièmement, c’est la difficulté de casser les silos qui est abordée. Elle implique le défi de trouver des créneaux communs quand plusieurs entités travaillent ensemble. S’ajoutent à cela un rythme d’avancement ralenti par le collaboratif synchrone et une trop grande quantité d’informations qui circulent par email.

La méthode de la mise en place de la solution Kantree chez Orano

Dans un premier temps, le déploiement du projet s’inscrit dans la logique de « tester l’usage » et « proposer plutôt que convaincre ».  Cela englobe un lancement d’un POC métier à partir de 17 utilisateurs potentiels sur une BU (variété de métiers, fonctions, sites) mais qui n’est pas sujet à une obligation d’usage ou une formation. Vient ensuite une mise à disposition d’un minimum d’informations et un suivi et support pour ceux qui veulent lancer un cas d’usage (« Early Adopters »).

Environ 15-20% des personnes en contact avec l’outil deviennent des relais en mettant en place des cas d’usages adaptés à leurs besoins et en invitant des utilisateurs/collaborateurs.

- Rémy Flandin, R&D/Innovation Portfolio Manager  (Orano)

Dans un second temps, l’instauration du projet se traduit par le fait d’aider les « Early Adopters » qui effectuent la conduite du changement dans leurs cas d’usage.  Ce soutien suit un processus précis: chaque nouveau cas d’usage entraîne de nouveaux inscrits au service assurant une diffusion horizontale (découverte de l’outil via un cas d’usage local), à cela s’ajoutent une assistance qui est proposée aux utilisateurs qui veulent initier de nouveaux cas d’usages et une réactivité en cas de besoin ou de question qui y est très élevée.

En résumé, la diffusion de l’outil s’est faite par l’usage, de manière horizontale, et a rapidement atteint tous les sites, toutes les BU et un grand nombre de métiers. Aucun cas d’usage type n’a été utilisé pour promouvoir l’outil et l'adhésion s’est faite exclusivement par les gains de productivité apportés aux « Early Adopters » et aux équipes.

Nouveau call-to-action

Retrouvez dès à présent l'ensemble des interventions vidéos du HUBDAY Future of Work !

Envie de nous partager vos insights ?
Profile picture for user LRadivojevic
Lora
Radivojević
Insights Producer