Image
Tribune-LionelReichardt-Pharmageek-HUBInstitute-DigitalHealth-usage-IA-data-COVID19

COVID-19 : comment l'e-santé peut-elle faire la différence ? (3/3)

Par : Lionel Reichardt
27 avril 2020
Temps de lecture : 5 min
Chapo

Nous poursuivons notre exploration des enjeux de la e-santé avec Lionel Reichardt. Aujourd'hui, comment la donnée et l'intelligence artificielle façonne une nouvelle approche de la médecine. Retrouvez Lionel Reichardt le mercredi 29 avril à l'occasion de notre Webinar Digital Health "Le big bang de la e-canté et de la télé-médecine".

Body

De la donnée, encore de la donnée, toujours de la donnée…

Un médecin épidémiologique me disait encore récemment lors d’une interview : "l’épidémiologie c’est avant tout une question de données".

Et c’est là probablement la grande chance de l’Humanité que de vivre cette première pandémie à l’ère digitale ; jamais une maladie n’aura été documentée aussi rapidement. John Snow, (le médecin, pas le héros de Game of Throne) considéré comme le père de l’épidémiologie moderne, a été le premier a utiliser les statistiques et la cartographie pour comprendre une épidémie, celle du choléra à Londres dans le quartier de Soho. En notant les décès sur une carte il repère la source de contamination et met hors service la pompe à eau incriminée. Près de 170 ans plus tard, l’épidémiologie fonctionne toujours de la même façon mais la masse de données, ouvertes et en temps réel, disponible a évolué de façon exponentielle. Sans oublier que cette données circule extrêmement rapidement et des chercheurs du monde entier peuvent la consulter pour travailler.

Plus de 45 000 articles ont déjà été diffusés sur CoVid19 et nombreux sont les tableaux de bord et les cartes dynamiques mises à notre disposition pour suivre, comprendre, analyser, prédire, prévenir la pandémie en cours. La plus célèbre d’entre elles reste à ce jour celle de l’université John Hopkins.

chiffres

Mais si le coeur vous en dit vous pouvez suivre aussi la carte des séquençages génétiques du virus à travers une carte en temps réel qui suit les mutations et les voyages du virus..

Les cartes digitales foisonnent et les échanges de données sont au coeur aussi de la recherche et développement pour trouver des traitements et développer un vaccin…mais pour cela il faut des moyens colossaux pour traiter ces données.

De l’intelligence artificielle & collective avec de la puissance créative

L’intelligence artificielle a été utilisée dans beaucoup d’étapes de cette pandémie.C’est une intelligence artificielle, celle de la société canadienne BlueDot, qui a détecté la première cette épidémie qui démarrait en Chine. Spécialisée dans les données liées aux voyages (avions, écoute des réseaux sociaux,..) Blue Dot a repéré l’apparition d’une pathologie en Chine et des remontées sur des problèmes de santé.