Image
Replay-Alan-ChargeMentale-ExperienceEmployee-MarieGiuliani

ALAN : "la charge mentale est une responsabilité de l'employeur"

Par : Marie Giuliani
16 septembre 2021
Temps de lecture : 2 min
Chapo

Bien que depuis longtemps, on résume la santé d’une personne à son bien-être physique, les temps changent. Aujourd’hui plus que jamais, notamment suite à la COVID-19, la charge mentale en entreprise est au cœur des préoccupations. Présente sur la scène du Digital Life & Health Forum, Diane Rivière, Culture & People Lead chez ALAN, traite la question de la charge mentale.

Body

Envie d'aller plus loin sur les sujets de l'e-santé ? Retrouvez dès à présent l'intégralité des replay du Digital Life & Health Forum !


“Assurer de protéger la santé mentale, je ne crois pas que je sois compétente” commence par déclarer à l’assemblée Diane Rivière

Qu’est ce que la charge mentale ?

“Êtes vous conscient de votre charge mentale, de son évolution?” La charge mentale est à la fois une porosité de responsabilités professionnelles et personnelles. “C’est la conjonction de ces responsabilités”. On pense constamment à tout ce qui touche à l’avenir et à notre relation aux autres; “suite à un collègue absent, un parent malade, signer un prêt à la banque etc...”

L’employeur a alors la responsabilité de définir comment on travaille ensemble, quelle culture on met en place pour faire baisser cette charge mentale . [...] Dans l’entreprise notre fil rouge, c’est en permanence de chercher comment travailler ensemble de façon plus fluide, plus simple, laisser de la liberté, de l’autonomie et partir du principe que l’intention de l’autre est une intention bienveillante et lui faire confiance par défaut.

- Diane Riviere, Culture & People Lead (ALAN)

Les leviers principaux de cette culture d’entreprise qui influence positivement la charge mentale sont :

  • La responsabilité distribuée : on présume que les uns et les autres agissent avec une bonne intention.
     
  • Échanger de manière directe (feedback), de manière à réguler les relations en continu.
     
  • Liberté d’organiser son temps et son lieu de travail : cette liberté témoigne de la confiance.
     
  • Chacun définit ses objectifs : encore une fois, être maître de son travail permet à l’employé d’avoir confiance en lui. Des objectifs définis par soi-même permettent d’éviter une pression supplémentaire et donc une charge mentale supplémentaire. 

Enfin, Diane Rivière précise que la transparence radicale est primordiale et passe par le fait de partager énormément de contexte. Cela permet aux uns et aux autres de prendre les meilleures décisions. “Le fait d’être totalement transparent est organiquement un levier de bien se comporter avec les autres”. Le tout cultive alors la confiance et la liberté de chacun.


Envie d'aller plus loin sur les sujets de l'e-santé ? Retrouvez dès à présent l'intégralité des replay du Digital Life & Health Forum !

Digital Life & Health Forum

Envie de nous partager vos insights ?
Profile picture for user MGiuliani
Marie
Giuliani
Content Producer