Image
communiqué de presse sustainable mobility forum

Le Sustainable Mobility Forum rassemble les leaders français et internationaux de la mobilité lors de son événement 100 % en ligne

Par : Guilhem Cadoret
6 avril 2021
Temps de lecture : 8 min
Chapo

Le HUB Institute rassemblait, le 25 mars dernier, les leaders français et internationaux autour des enjeux de la mobilité durable. Elus, décideurs, industriels et start-ups ont ainsi participé à cette édition 2021 du Sustainable Mobility Forum, qui fut riche en enseignements, projets et solutions pour répondre aux Objectifs de Développement Durable fixés par l’ONU.

Télécharger le communiqué de presse

Body

Pendant cette journée dédiée à l’innovation dans la mobilité et le développement durable, il a été souvent question du triptyque réunissant pôles publiques, grandes entreprises et startups : entre réglementation par les acteurs publics, innovation par les PME et startups et force de frappe des grands groupes, tous les meilleurs ingrédients ont été rassemblés pour faire avancer le débat de manière concrète. La micromobilité, la mobilité douce et les transports publics, d’après les votes des participants, apparaissent comme les 3 priorités en matière de mobilité en 2021.

Quelques chiffres clés

  • 1700 participants
  • 400 entreprises
  • 250 collectivités
  • 2h30 de temps de connexion en moyenne

Organisations nationales et internationales :  

  • Jean-Baptiste Djebbari : Ministre délégué auprès de la ministre de la Transition écologique, chargé des Transports, affirme que les changements ayant eu lieu en 2020 continueront à nous impacter, y compris dans la mobilité : développement des pistes cyclables et de moyens de transports moins polluants, énergie verte et micromobilité notamment.
     
  • Commission européenne : “L’’innovation en elle-même ne résout pas tout […] Nous avons la technologie entre nos mains, mais il s'agit de la déployer”. -Matthew Baldwin, DG MOVE, Deputy Director Mobility & Transport (Commission Européenne)
     
  • Union Internationale des Transports Publics : la crise sanitaire oblige le secteur à se solidifier financièrement et regagner la confiance des passagers en les mettant au cœur de leur effort stratégique.
     
  • Filière Automobile et Mobilités (PFA) : “L’industrie a pour vocation d’accompagner les mutations de l’histoire, de progresser et de s'adapter (…) il est évident que la filière voulait accompagner cette transition durable.”
  • Luc Chatel Luc Chatel, Président (PFA – Filière automobile & mobilité)
     
  • France Urbaine : pour réduire toutes les émissions il faut se mobiliser encore plus dans les métropoles car c’est en milieu urbain qu’on en souffre le plus, mais aussi qu’on a des marges de manœuvre pour le changement.

Villes et territoires : 

  • Rennes Métropole : "D'ici 2030, l'ambition est de tripler l'usage du vélo. La métropole est engagée dans le déploiement d’un réseau express de vélos de 105 km d’ici 2025.” -Matthieu TERRIER, Vice-Président délégué à la Mobilité et aux Transports (Rennes Métropole)
     
  • Métropole du Grand Paris : sur le sujet de l’innovation au service de la transition écologique, la Métropole du Grand Paris fait le choix de se faire accompagner par de grands acteurs de l’innovation et de nombreuses expérimentations sont en cours : les ZFE (zones à faibles émissions) sont un outil pour y parvenir.
     
  • La Rochelle : le projet territorial Self Data a été lancé avec l’idée de bénéficier de l’apport d’entreprises qui collectent et traitent des données de mobilité pour agréger ces données, les analyser et s’en servir comme aide à la décision.
  • Strasbourg : l’intermodalité sera une clé pour l’alternative à la voiture individuelle. La mobilité est prioritaire en matière d’investissement : 330 millions d’euros investis pour les réseaux cyclables et les trams, ce qui en fait le plus important pour ces 5 prochaines années
     
  • Bruxelles : les chiffres de mobilité montrent une augmentation significative du nombre de cyclistes sur les routes de la ville, tandis que le nombre de voitures diminue légèrement. "L’objectif était de doubler le nombre de personnes utilisant le vélo. Mais après seulement un an, on remarque 87 % de cyclistes en plus sur les routes de Bruxelles.", 
  • Barth Dhont, Deputy Mayor-Mobility (Ville de Bruxelles)
     
  • Los Angeles : "Nous avons des objectifs pour l'électrification des véhicules, nous savons qu'à Los Angeles cela va être important. Nos voitures privées s'électrisent. Nous avons atteint notre objectif il y a quelques années d'installer 11 000 chargeurs commerciaux." - Julia Thayne DeMordaunt, Office Mobility Innovation Lead auprès du Maire de Los Angeles Eric Garcetti)

Décideurs et partenaires des villes : 

  • e.Voyageurs SNCF : en 2020, e.Voyageurs SNCF a été en mesure de programmer 2 500 mises en production tout en continuant à enrichir son offre et ses services (tel que le partenariat avec Uber). “Je veux favoriser la simplicité et l’accès aux mobilités. Nous venons de lancer le chargement des pass Navigo sur iPhone. Du temps en moins dans les transports, c’est du temps en plus pour soi”, a annoncé en exclusivité Anne Puvot, Directrice générale du groupe.
  • Mobileye : en collaboration avec l’agglomération d’Ajaccio, Mobileye a installé des systèmes d’aide à la conduite dans 30 à 35 véhicules de la ville d’Ajaccio. À mesure qu’ils circulent, les véhicules vont collecter de la data. Cette donnée va être envoyée dans le cloud pour être abrégée, anonymisée  et utilisée dans un système d’information géographique.
     
  • Dassault Systèmes : historiquement très présent dans le monde de l’automobile et de l’aéronautique, l’entreprise est un acteur dans la lutte contre le réchauffement climatique. "C’est un challenge commun que l’on doit adresser de manière globale. Pour aller plus loin, il nous faut concevoir des simulations de systèmes de mobilité complexe, permettant d’adresser des problématiques nécessitant des combinaisons de moyens de transport complexes, le tout en temps réel de manière à pouvoir mesurer les effets des actions entreprises". - Laurence Montanari, VP Transportation & Mobility (Dassault Systèmes)
     
  • Blue Systems : La digitalisation accélérée a offert l’opportunité d’accéder à encore plus de données,  permettant aux opérateurs de devenir à terme, encore plus efficaces et précis. 
     
  • Stuart : la logistique pour un monde plus durable passe par la mobilité partagée, optimisée et propre. Pour y arriver, il faut à la fois bâtir ou réutiliser des infrastructures du dernier kilomètre, concevoir et aménager des hubs urbains pour un transport plus proche du consommateur.

Startups et ETI

  • ONO : “La pandémie a eu un impact sur les habitudes du consommateur et sur la mobilité : il a été nécessaire d'investir au niveau des infrastructures et ainsi d'inclure davantage de mobilité douce à l'intérieur de la ville.” 
  • DUCKT : “La solution DUCKT d'infrastructure universelle de la micromobilité met en avant les trottinettes et les vélos électriques. DUCKT, c'est 17 stations auprès de 136 bornes pour offrir une alternative de micromobilité.” - Marc-Antoine Réol, Country Manager France; Viéran Odko, Head of Brand Development & Partnerships chez ONO. 
     
  • Atawey : “Engagée dans le Made in France, ATAWEY à 80 % de la valeur de ses stations hydrogènes qui provient de fournisseurs français”.- Geoffroy Ville, Head of International Development
     
  • Kumpan electric : “L’objectif est de promouvoir la mobilité électrique et écologique pour se déplacer, permettre d’être durable et propre grâce à la mise à disposition sur l’ensemble des modèles de batteries convertibles et interchangeables.” - Daniel Jacobs, Country Manager France
     
  • Scoobic : Scoobic s’implique dans la recherche et développement, notamment par le prototypage et test de nouveaux modèles de véhicules, avec la durabilité comme enjeu. La valeur ajoutée du modèle Scoobic se base sur la fabrication, la commercialisation, le service après-vente (SAV) et le recyclage.
     
  • 1km à pied : “Nous avons 10 ans pour réduire drastiquement les distances […] Allons aussi vers la démobilité.” - Laure Wagner, Founder (1 km à pied)
     
  • Urban Loop : L’objectif d’Urban Loop : parcourir 1 km par minute, sans attente, sans arrêt et sans correspondance. 

Pour remettre en perspective la question du climat, Laure Wagner, fondatrice d’1km à pied, a rappelé quelques données importantes. On se dirige vers un réchauffement climatique d’une augmentation de en 80 ans, symbole de l'urgence à laquelle nous faisons face. Même si la crise sanitaire a permis une baisse des émissions, nous sommes déjà revenus au niveau d’avant-crise et nous devons, pour y palier, nous diriger vers une réduction drastique de nos émissions dans les 10 prochaines années. En France, les transports sont le plus grand poste de pollution, notamment avec les voitures individuelles. La mobilité douce doit donc être privilégiée, et son développement est un enjeu majeur, mais réalisable, pour les villes. La loi climat se doit également d’être plus ambitieuse.

Les chantiers sont vastes pour mettre en œuvre une nouvelle mobilité : 

  • La collecte et l’analyse de données personnelles, notamment, en un enjeu décisif pour accompagner chaque citoyen vers la mobilité durable. La modélisation via les jumeaux numériques pour rendre les villes plus intelligentes est également une piste concrète qui a été exposée.
     
  • La complémentarité des modes de transports (vélos, bus, trams…) et la refonte du transport public pour une mobilité pour tous, sont des éléments clés pour les villes et territoires (y compris dans les villes dites médianes et qui sont des moteurs de nouveaux usages en mobilité), et encore plus dans notre économie post-COVID. 
     
  • Le passage à l’électrique et la régulation du secteur automobile afin de préserver les emplois tout en révolutionnant les usages est évoquée. En outre, les nouvelles énergies comme l’hydrogène font partie de l’action de nouveaux acteurs comme Atawey, ainsi que la micromobilité avec d’autres startups accompagnées par EIT InnoEnergy.
     
  • Comme l’a expliqué Adrien Lelièvre, Journaliste chez Les Echos, les villes font de plus en plus d’appels d’offres pour intégrer des nouveaux acteurs de la mobilité : ceux-ci doivent s’insérer de manière douce dans la ville pour faciliter la cohabitation avec les autres modes de transport.

À propos du HUB Institute

Avec plus de 7.000 participants à 100 événements par an, 600 contenus publiés, 120 grandes organisations membres et 70.000 décideurs engagés, le HUB Institute, basé à Paris, est le 1er think tank qui accompagne les organisations dans l'accélération de leur transformation numérique et durable.

Les prochains événements liés aux enjeux Sustainable : le 6 mai le Sustainable Leaders Forum, le 6 juillet le Sustainable Energies Forum, le 14 septembre la 3eme édition du  Sustainable Cities Summit, le 30 novembre sur deux jours la 2eme édition du Sustainable.Paris Forum dans le cadre de la COP26. 

Pour plus d’informations: https://www.HUBinstitute.com/

Contact Presse 

Pour toute demande d’informations complémentaires
ou pour une accréditation presse, n’hésitez pas à contacter : 

Guilhem Cadoret, Senior Content Manager
[email protected] - 06 26 49 37 74

 

Envie de nous partager vos insights ?
Profile picture for user GCadoret
Guilhem
Cadoret
Senior Content Manager

Guilhem dirige l’équipe Content & Insights du HUB Institute. Évoluant d’abord aux relations médias chez l’annonceur (Assurances, Big Four…), Guilhem s’est ensuite épanoui en agence de communication éditoriale, 5 ans durant. Direction de projet, rédaction en chef, conseil… Guilhem met à profit sa polyvalence, avec un seul dénominateur commun : la passion du contenu ! Ressources humaines, affaires publiques et transformation digitale forment le tiercé gagnant de ses sujets de prédilection. Guilhem...