Image
Communiqué de presse Sustainable Leaders Forum

Le Sustainable Leaders Forum rassemble les leaders français et internationaux

Par : Guilhem Cadoret
12 mai 2021
Temps de lecture : 11 min
Chapo

Le Sustainable Leaders Forum rassemblait 50 leaders français et internationaux lors de son événement 100% en ligne qui fait du leadership la force motrice de la transition sociale et environnementale. Tiers lieu référent de l’innovation durable à Paris 8ème, le HUB Institute rassemblait le 6 mai dernier lors de son événement dédié au Leadership dans la transition durable CEOs, experts, grands décideurs publics et privés pour partager leurs expériences, bonnes pratiques et cas d’usage.

Body

Cette journée de réflexion et d’échange, ouverte par Madame la Ministre de la Transition Écologique, Barbara Pompili, a mis en avant de nombreux témoignages et expertises qui ont permis de faire avancer le débat de manière concrète. Les 8 enjeux de la matrice de la transition durable identifiés par le HUB Institute, Direction, Management & RH; Sourcing & Achats de Production; Production & Énergie; Logistique & Transport; Communication & Marketing; Modèle de vente & Relation Client; Mesures & Labels; Parties Prenantes ont accompagnés les échanges de la journée.

Les chiffres clés de l’évènement :

  • 1500 participants
  • 50 intervenants
  • 350 directions RSE de grands groupes
  • 2h30 de connexion en moyenne

La matinée du Forum a été consacrée à la compréhension des enjeux de la transition durable dans les grands groupes et à la vision portée par ces derniers pour répondre à ces nouveaux défis.

  • Ministère de la Transition écologique : " Nous n’avons plus une minute à perdre. Au-delà de la prise de conscience, qui est réelle et dont nous pouvons nous féliciter, et au-delà des annonces, il est temps de passer à l’action. Chaque expert, décideur public ou privé, a une partie du changement entre ses mains", déclare Barbara Pompili 
  • L'OCDE et le C3D ont posé les premiers enjeux de la transition sociale et environnementale. : “La bonne nouvelle, c’est que des solutions existent ; la mauvaise, c’est le temps qu’il nous reste.” Fabrice Bonnifet, président du C3D.
  • Présentation et analyse des résultats de l’enquête sur la maturité durable des entreprises : “ Quand on voit les grands groupes répondre avec autant de présence à cette question - et je pense que c’est eux les leaders du marché - c’est évidemment très important parce que ça veut dire que l’industrie va s’organiser autour d’un nouveau modèle d’affaire” - Romina Boarini, Director WISE Centre (OCDE)
La seule bonne nouvelle c’est que les solutions existent, la mauvaise nouvelle c’est le temps qu’il nous reste pour les mettre en place

- Fabrice Bonnifet, Président du C3D

  • Carrefour : "Le plus gros enjeu, c’est de changer le monde de la consommation.  Si on arrive tous à travailler ensemble, on ira vers une consommation plus bio durable, ce qui permettra à terme de limiter voire supprimer le gaspillage alimentaire."  Bertrand Swiderski, Sustainability Director de Carrefour
  • Groupe SOS : “Il faut entreprendre en ayant une obsession : l’impact économique, écologique et l’impact social. Peu importe sa taille, chaque entreprise a tout intérêt à prendre ses 3 impacts et surtout de les mesurer. Entreprendre dans l’intérêt général c’est entreprendre dans l’intérêt de l’entreprise.” Jean-Marc Borello, Fondateur, Groupe SOS
     
  • Euronext : “La finance a aussi un rôle crucial à jouer pour accompagner la transition vers le monde durable.” Anthony Attia, Global Head of Primary Markets & Post Trade (EURONEXT)
     
  • La CEO de Maisons du Monde Julie Walbaum est intervenue sur le rôle du CEO dans la transformation de l’entreprise pour répondre aux exigences de la crise environnementale et de la profitabilité.
     
  • LVMH - ORSE : Pour Hélène Valade, Directrice Développement Environnement de LVMH et Présidente de l’ORSE, il apparaît nécessaire de définir le type de gouvernance et les qualités nécessaires pour incarner et conduire le changement de paradigme que constitue le développement durable.
     
  • Chargeurs : La démarche RSE de Chargeurs s’est véritablement construite dans le cadre des Objectifs de développement durable de l’ONU (ODD) et avec la signature du Global Compact. Partant de cette dynamique nouvelle, le groupe en a fait une démarche prioritaire et un levier d’action.
     
  • Veolia : Le groupe compte contribuer au développement d’une économie plus verte en mettant à profit son expertise, son expérience, son réseau et ses 180 000 collaborateurs qui incarnent quotidiennement les valeurs de Veolia.
     
  • Lafarge : “Notre objectif n’est pas de faire un produit de niche, mais au contraire de proposer des solutions globales à l’échelle de la planète, de manière à répondre à ces enjeux. […] Plus de 50% des brevets que nous avons déposés récemment sont liés à la production de ciment vert” Magali Anderson, Chief Sustainability Officer
     
  • Groupe SEB : leader du petit équipement domestique, l’enjeu est d’implémenter de l’économie circulaire à toutes les étapes du cycle de vie de leurs produits. À commencer par l’écoconception, puis la réparabilité et recyclabilité de leurs produit.
     
  • Tereos : “il est préférable de procéder par étape et de commencer par des projets d’innovation de process, ensuite passer à l’innovation de produit, et enfin à l’innovation de business model” Xavier Huchet CSR manager de Tereos
     
  • Orange : “À la fin 2025 100% des produits sous la marque Orange seront éco conçus.” Gaelle le Vu, Directrice RSE orange
     
  • Arkéa Banque: “Les clients sont ambassadeurs, le principe est clair. En fonction des axes de progrès définis avec un cabinet indépendant ETI finance, les indicacteurs sont revus chaque année. s’ils sont tenus, cela peut aller vers une économie de 20% des intérêts sur un projet financé par Arkéa.” - Bertrand Blanpain, Président du Directoire 
     
  • Savencia : “On considère que c’est très difficile, d’être actif et de faire bouger sa consommation si on doit renoncer au plaisirs” Jerome Madoc, Directeur Général Business Bio & Végétal
     
  • FDJ : “La FDJ a constitué un comité des parties prenantes, composé de 13 membres, qui rassemble tous les acteurs et permet de structurer un dialogue autour des enjeux clés de l’entreprise comme : le jeu responsable, [...] les enjeux de data et d’IA et et les enjeux  environnementaux.” Vincent Perrotin, Directeur RSE Groupe FDJ
     
  • B-Corp : "Le modèle et la vision de B Corp c'est que l'entreprise, pour réussir, doit faire réussir les autres. Il est donc nécessaire de passer à un modèle d'entreprise partenarial, de l’entreprise qui considère au même niveau que ses actionnaires, l'ensemble de ses parties prenantes que ce soit ses collaborateurs, ses fournisseurs ou le climat." Augustin Boulot, délégué général B Lab France

Après une pause déjeuner riche en témoignages sur le plateau télé du HUB Institute; l’après-midi du Sustainable Leaders Forum a été consacrée à la nouvelle vague d’acteurs et aux solutions concrètes de transition écologique.

  • Castalie :  la mission est la même depuis 10 ans : mettre fin à l'omniprésence des bouteilles d’eau en plastique, en proposant une solution globale, durable et “zéro déchet”.
     
  • Earthship Sisters : la mission de Earthship sisters est de permettre d'œuvrer au service de l’environnement, grâce à la puissance du collectif, et des valeurs comme l’enthousiasme et l’aventure. Thibault Lamarque, Président Fondateur de Castalie
     
  • On est prêt : un écosystème de créateurs et de faiseurs sur le terrain avec des projets aussi bien politiques, qu'artistiques qui s’appuient sur la production vidéo pour offrir au message une enveloppe créative et attrayante pour lui donner encore plus de pouvoir.
     
  • Time For the Planet : 1 milliard d'euros pour créer 100 entreprises pour lutter contre le réchauffement climatique : voici le challenge de Time for the Planet en rassemblant des citoyens du monde entier pour agir à l’échelle mondiale contre le dérèglement climatique
     
  • Facebook : “Ces 3 exemples montrent notre volonté de collaborer avec l’ensemble de l’écosystème scientifique, des ONG pour apporter des réponses concrètes, notre valeur ajoutée et aussi notre capacité de recherche en IA pour permettre au monde de se développer durablement.” Laurent Solly, Directeur Général, Facebook France
     
  • Suez : Pierre-Yves Pouliquen, Directeur Développement Durable du Groupe Suez, revient sur les moyens d’accélérer la transition écologique à l’échelle des territoires grâce aux technologies numériques.
     
  • Michelin : "Ces piliers sont la fondation de tout. Cette raison d’être doit se traduire par une ambition. Notre souhait est de réussir à associer la performance économique, la création de valeur et le respect de l’environnement. C’est notre point de départ fondamental." Bertrand Bonhomme, Sustainable Development Vice President (Michelin)
     
  • Accor : “Dans notre secteur, les enjeux liés au développement durable sont connus et les impacts environnementaux sont mesurables. Nos clients, nos partenaires, nos grands comptes sont de plus en plus prêts à agir avec nous. Les prochaines années seront occupées à délivrer des solutions concrètes pour tenir nos engagements.” Delphine Stroh, Manager Développement Durable chez Accor.
     
  • HagerGroup : "Avec un bon outil et un pilotage efficace (...) vous pouvez réduire de 20% les émissions annuelles de gaz à effet de serre" - Matthieu Alexandropoulos, Group Environmental Sustainability Director,Hager Group
     
  • Avril : les engagements du groupe Avril pour une économie plus circulaire sont en cours de construction en interne, notamment avec la mise en place d’un outil incitatif et une feuille de route qui va révéler, prochainement, la raison d'être et les 6 engagements de l’entreprise en faveur du climat.
     
  • ALD : “Le rôle d’une entreprise comme la nôtre c’est de donner les outils à nos entreprises clientes pour traquer ce coût et faire en sorte qu’une économie prévisionnelle se transforme en vrai avantage.”  Stéphane Renie, Directeur RSE (ALD Automotive)
     
  • ING : pour Charlotte Letondot, Directrice de la Communication Externe et Interne (ING France), le rôle de la banque est clé, l’idée étant d’avoir de l’impact local du financement auprès de communiqués, et un engagement plus global piloté par le groupe, le tout dans le respect de la mission qui est de “donner aux gens une longueur d’avance dans leur vie et dans leur métier.
     
  • Huawei : "Certaines personnes ne perçoivent pas le potentiel écologique de l’innovation et se montrent défiantes vis-à-vis de cette dernière. L’apparition de la 4G a par exemple permis d’optimiser les trajets de mobilité et a, de manière globale, amélioré l’efficacité globale de chacun d’entre nous. Il ne faut pas avoir de la technologie." Shi Weiliang, Président (Huawei France)
     
  • Globant :“Nous devons nous concentrer sur toutes les technologies possibles afin de pouvoir produire le gaz et le pétrole que nous produisons encore aujourd'hui selon des paramètres très propres et beaucoup plus transparents.” - Elena Morettini, Managing Director Sustainable Business Studio (Globant)
     
  • Loop : “notre rôle c'est de vous accompagner, vous industriels, dans la transition du jetable vers le réutilisable et vous distributeurs pour pouvoir proposer aux consommateurs qui sont demandeurs, ces systèmes d'emballage réemployable et consigné” Blandine Surry, la directrice générale Europe de Loop.
     
  • Pixelis : Pixelis accompagne plusieurs fondations depuis plusieurs années, l’objectif étant de les aider à trouver leur raison d’être de de s’aligner avec leurs objectifs. Aujourd’hui, la majorité des grandes entreprises ont leur fondation, qui leur permet d’être alignées avec leur stratégie et leur ADN.
     
  • AXA : “Le climat est désormais inscrit au cœur de notre plan stratégique, c’est bien plus qu’une démarche de RSE.” Céline Soubranne Weber, Chief Sustainability Officer

Après une journée forte en insights et retour d’expérience, Vincent Ducrey, CEO du HUB Institute, Cyrielle Hariel, journaliste à Objectif Raison d’Être, Aurélie Motta-Rivey, Présidente et Associée fondatrice de SOCIETER ont évoqué ensemble l’avenir du leadership au service de la transition écologique.

Les 3 experts partagent leurs ressentis sur la démocratisation des sujets liés à la transition écologique et sociale. Pour Aurélie Motta-Rivey, il existe encore des raisons d’espérer que nous réussirons cette transition, espoir notamment lié à l’émergence de dirigeants engagés sur ces sujets "À notre création il y a 2 ans, nous étions la première maison de conseil qui se positionnait sur les sujets du Sustainable Leadership. Aujourd’hui on se réjouit de voir que cela est devenu une évidence et que ce n’est plus une question d’image, mais bel et bien un sujet de performance économique durable et d’attractivité pour les entreprises", explique-t-elle.

Au-delà de l’émergence de ces nouveaux leaders, la crise de la COVID-19 a elle aussi joué un rôle dans l’accélération et la transformation de notre rapport aux écosystèmes naturels et humains. Aurélie Motta-Rivey rappelle cependant que les plans de relances doivent être fléchés vers l’impact et qu’un multilatéralisme doit émerger sur ces sujets "Il faut la jouer collectif et collaboratif. Aucun État, entreprise ou ONG ne peut réussir seul" indique-t-elle. Une situation qui est en bonne voie selon elle, notamment depuis le retour des USA dans les accords de Paris.

À propos du HUB Institute

Avec plus de 7.000 participants à 100 événements par an, 600 contenus publiés, 120 grandes organisations membres et 70.000 décideurs engagés, le HUB Institute, basé à Paris, est le 1er think tank qui accompagne les organisations dans l'accélération de leur transformation numérique et durable.

Les prochains événements liés aux enjeux Sustainable : le 6 juillet le Sustainable Energies Forum, le 14 septembre la 3eme édition du  Sustainable Cities Summit, le 30 novembre sur deux jours la 2eme édition du Sustainable Paris Forum dans le cadre de la COP26. 

Pour toute demande d’informations complémentaires
ou pour une accréditation presse, n’hésitez pas à contacter : 

Guilhem Cadoret, Senior Content Manager
[email protected] - 06 26 49 37 74

Envie de nous partager vos insights ?
Profile picture for user GCadoret
Guilhem
Cadoret
Senior Content Manager

Guilhem dirige l’équipe Content & Insights du HUB Institute. Évoluant d’abord aux relations médias chez l’annonceur (Assurances, Big Four…), Guilhem s’est ensuite épanoui en agence de communication éditoriale, 5 ans durant. Direction de projet, rédaction en chef, conseil… Guilhem met à profit sa polyvalence, avec un seul dénominateur commun : la passion du contenu ! Ressources humaines, affaires publiques et transformation digitale forment le tiercé gagnant de ses sujets de prédilection. Guilhem...